Alors que les mesures changent selon l’évolution de la crise, nous vous aidons à y voir plus clair en répondant à vos questions. Aujourd’hui, comment faire la demande de PCU si la déclaration de revenus 2019 n’est pas faite ? Un étudiant qui ne travaille que l’été y a-t-il droit ? Que faire avec les REER du Fonds de solidarité FTQ et du Fondaction de la CSN ?

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Pour avoir droit à la Prestation canadienne d’urgence (PCU), il faut avoir eu un revenu de 5000 $ ou plus. Sur quelle année cette somme doit-elle avoir été gagnée, étant donné que les déclarations de revenus de 2019 ne sont pas toutes effectuées et disponibles pour l’Agence du revenu du Canada ?

Linda Bourdages

Pour être admissible, le revenu de 5000 $ et plus doit avoir été gagné au cours des 12 derniers mois ou en 2019. Le site du gouvernement fédéral indique qu’au moment de soumettre votre demande, vous devrez fournir vos coordonnées, votre numéro d’assurance sociale et confirmer que vous respectez les critères d’admissibilité. « On pourrait vous demander de fournir des documents supplémentaires pour vérifier votre admissibilité à une date ultérieure », précise le gouvernement du Canada. Attention aux fausses déclarations.

Les demandes seront acceptées à partir du 6 avril 2020. « Les dépôts en ligne seront faits dans les trois à cinq jours, a dit le premier ministre Justin Trudeau lors de son point de presse quotidien, mercredi. Un chèque par la poste va prendre une dizaine de jours. »

Pour les mois suivants, vous devrez aller sur le site du gouvernement tous les mois pour confirmer que vous n’avez toujours pas d’emploi.

Je suis retraité depuis deux ans et j’ai 59 ans. J’ai beaucoup lu de commentaires récemment sur la valeur des actions de la FTQ qui devraient baisser le 30 juin. En étant retraité, j’ai l’avantage de pouvoir transférer mes actions de la FTQ dans un REER de mon choix. Est-ce une bonne idée de les transférer pour profiter de la valeur de mes actions, qui, soyons honnêtes, ont donné un très bon rendement depuis les dernières années ? Ou devrais-je les garder ?

Jacques Proulx

Pour répondre à cette question, nous avons consulté Antoine Chaume, planificateur financier chez Lafond + Associés. « Quand on investit dans le Fonds de solidarité FTQ et le Fondaction de la CSN, il y a bien sûr un crédit d’impôt intéressant de 30 % ou 35 %. Mais un des gros facteurs de risque qu’on ne doit pas négliger, c’est qu’on investit dans de petites entreprises locales basées au Québec. Si l’économie du Québec se porte mal, il est possible que les fonds soient durement frappés », a affirmé Antoine Chaume lors d’une entrevue téléphonique.

Le planificateur financier précise qu’il y a des critères précis et sévères qui permettent de transférer ses REER ailleurs, comme avoir atteint 65 ans ou avoir 55 ans en présentant une lettre de retraite de son employeur. Il donne aussi l’exemple d’une personne qui voudrait utiliser ses REER pour acheter une propriété dans le cadre d’un RAP, le régime d’accession à la propriété.

« Pour les retraités qui ont besoin des sous qu’ils ont accumulés depuis des années, c’est peut-être risqué de rester avec le Fonds de solidarité FTQ et le Fondaction de la CSN. La stratégie que je recommande, c’est de transférer ses REER avant la mise au point de la valeur de l’action, parce qu’elle risque de baisser. »

« C’est vraiment merveilleux, dit-il, parce que les gens qui y ont droit pourront avoir le prix des parts qui avait été fixé à l’automne 2019. »

La valeur des actions de Fondaction est basée sur les résultats financiers au 30 novembre et au 31 mai. La valeur de l’action du Fonds de solidarité FTQ est déterminée deux fois par année sur la base de l’actif net du Fonds au 30 novembre et au 31 mai.

Je suis à la deuxième année de mon baccalauréat en action culturelle et chaque été, je travaille comme sauveteur dans un parc aquatique. Au cours de l’été 2019, j’ai gagné plus de 5000 $. Je n’ai pas travaillé durant l’année scolaire et je pense que je ne retrouverai pas mon poste cet été. Est-ce que j’ai droit à la Prestation canadienne d’urgence ?

Thomas Côté

Non. Le site du gouvernement du Canada le précise : « Si vous êtes un étudiant qui occupait un emploi l’an dernier et qui prévoyait travailler l’été prochain, vous n’êtes pas admissible à la Prestation. » La PCU est offerte aux personnes qui ont arrêté de travailler pour des raisons liées à la COVID-19. Les étudiants qui travaillaient à temps partiel au cours des 12 derniers mois et qui ont gagné 5000 $ et plus sont admissibles.