Source ID:; App Source:

La Bourse: l'option la plus attrayante

Pierre Bouchard est gestionnaire de portefeuille chez Toron-Ami...

Agrandir

Pierre Bouchard est gestionnaire de portefeuille chez Toron-Ami Gestion Internationale d'actifs.

Richard Dufour

Toutes les semaines, un financier répond à nos questions. Il donne sa lecture des marchés, offre son point de vue sur la Bourse et lance quelques conseils d'investissement. Cette semaine, Pierre Bouchard, de la firme Toron-AMI.

Quel a été l'événement le plus significatif des derniers jours en Bourse ?

La banque centrale européenne (BCE) a annoncé les détails de son plan d'assouplissement quantitatif qui commencera demain (lundi). La BCE semble maintenant avoir compris la réalité de la stagnation de l'économie de la zone euro et de la possibilité d'une déflation. On espère que le surcroît de liquidités provenant de ce programme (60 milliards d'euros par mois) ranimera l'économie européenne au cours des prochaines années.

L'Europe demeure importante dans l'économie mondiale et si son économie repart, cela soutiendra une accélération de la croissance économique au sein de l'OCDE. Après plusieurs années de récession et de croissance lente en Europe, cela sera une bouffée d'air frais pour l'économie mondiale.

Quel indicateur suivez-vous le plus attentivement ?

Nous plaçons l'emphase sur l'analyse fondamentale des entreprises. Les grands indicateurs peuvent être utiles pour déterminer les risques macro-économiques, mais nous croyons qu'il est beaucoup plus important de suivre l'évolution des entreprises que nous détenons ou dans lesquelles nous pensons investir. En tant que quel, nos efforts sont tournés vers l'analyse des différents facteurs qui affectent les opérations des entreprises pour en déterminer le potentiel de rendement et les risques associés avec chaque placement.

Que feriez-vous avec plusieurs milliers de dollars à investir ?

Le marché boursier demeure l'option la plus attrayante. Notre philosophie est de mettre l'accent sur les placements que l'on peut détenir à long terme et qui versent des dividendes qui ont le potentiel de croître.

Les caractéristiques des entreprises qui nous intéressent incluent la capacité d'augmenter les flux de trésorerie, un bon bilan, des gestionnaires qui travaillent bien pour les actionnaires et une évaluation attrayante. L'évaluation des marchés boursiers étant élevée, les bonnes occasions se font rares, mais les investisseurs devraient garder un oeil sur les entreprises suivantes :

Au Canada : CCL Industries, une entreprise ontarienne spécialisée dans l'emballage et les étiquettes autocollantes.

Outre-Mer : KDDI Corp (un opérateur japonais du secteur des télécoms) et Taiwan Semiconductor Manufacturing.

Quel placement évitez-vous à tout prix ?

Partant du point de vue que la Fed va éventuellement normaliser sa politique monétaire en haussant la fourchette cible des taux des fonds fédéraux, le marché des titres à revenus fixes sera affecté négativement par ce changement. Le rapport rendement/risque des obligations n'est pas favorable dans ce contexte.

Du côté du marché boursier, les secteurs sensibles au changement des taux d'intérêt (le secteur immobilier et le secteur des services publics, par exemple) doivent aussi être considérés prudemment, car leurs valeurs boursières seront à risque lorsque les taux augmenteront.

Qu'est-ce que les marchés sous-estiment le plus ?

Je considère qu'il y a deux éléments à souligner. Premièrement, la confluence des facteurs de risques présents dans l'économie mondiale. L'évaluation des marchés boursiers, étant déjà relativement élevée, sous-estime l'effet cumulatif des risques géopolitiques, de la stagnation de l'économie de la zone euro, de la montée des mouvements nationalistes en Europe, du ralentissement de l'économie chinoise où se poursuit un rééquilibrage vers la consommation, et du haut niveau d'endettement des économies nord-américaines et européennes.

Deuxièmement, la normalisation des relations entre l'Iran et la communauté internationale pourrait conduire à une croissance de l'offre de pétrole. Dans ce contexte, le prix du pétrole pourrait demeurer à un niveau plus bas et pour plus longtemps que ce que les marchés boursiers anticipent. Les négociations avec l'Iran continuent et en tant qu'investisseurs, nous devons suivre ce dossier de près.

***

Pierre Bouchard est gestionnaire de portefeuille chez Toron-Ami Gestion Internationale d'actifs. Il s'est joint à cette firme de Toronto en 2007 et y est devenu associé trois ans plus tard. Avant d'aboutir chez Toron-AMI, il a passé une douzaine d'années dans une grande institution financière canadienne. L'actif sous gestion chez Toron-AMI s'élève à environ 4,7 milliards et provient d'une clientèle d'investisseurs institutionnels et de fortunes privées au Canada et à l'étranger.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer