La majorité des donateurs du parti du maire de Laval, Gilles Vaillancourt, ont un lien d'affaires avec la Ville, selon The Gazette.

Mis à jour le 24 oct. 2012
Janie Gosselin LA PRESSE

Le parti PRO des Lavallois - Équipe Vaillancourt - qui détient tous les sièges du conseil municipal, a reçu de l'argent de 256 donateurs en 2011, pour un total de 177 180$. Quelque 175 donateurs seraient des propriétaires, des directeurs ou des employés d'entreprises qui ont des contrats avec la Ville, ainsi que des conseillers municipaux et des membres de leur famille.

Des entreprises de construction comme Lovatech et J. Dufresne Asphalte ltée font partie du lot, tout comme les firmes Les Services Exp. inc. et BPR-Triax. Cette filiale de la firme de génie-conseil BPR, qui fait face à sept chefs d'accusation dans une histoire de pots-de-vin à Mascouche, a été éclaboussée par Lino Zambito. Selon son témoignage devant la commission Charbonneau, l'entreprise aurait payé le billet de la mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, pour une soirée à Laval avec Nathalie Normandeau.

Le parti de l'opposition Mouvement lavallois a demandé une fois de plus que la contribution maximale à un parti soit fixée à 100$ plutôt que les 1000$ actuels. «Quelqu'un qui donne 1000$ à un parti veut un retour d'ascenseur», a dit le président David De Cotis. Son parti, fondé en 2008, n'accepte pas de dons de propriétaires d'entreprise.

Le maire Gilles Vaillancourt, en poste depuis 1989, a été montré du doigt par Lino Zambito à la commission Charbonneau pour avoir obtenu un pourcentage sur les contrats de construction à Laval.

Le porte-parole du parti PRO des Lavallois, Jean Lapierre, n'a pas rappelé La Presse. Il a cependant affirmé à The Gazette qu'il n'était pas étonnant que les contributions au parti soient faites majoritairement par des professionnels et des gens d'affaires, puisque «les gens qui contribuent à la vie publique et économique de la ville favorisent le parti PRO».