Plus de 20% des adolescents américains fument

Plus de 20% des adolescents aux États-Unis fument, selon la dernière estimation... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Plus de 20% des adolescents aux États-Unis fument, selon la dernière estimation des autorités sanitaires qui préviennent que sans une réduction rapide de ce nombre, 5,6 millions d'entre eux mourront prématurément de maladies liées au tabagisme.

«Neuf fumeurs sur dix fument leur première cigarette avant d'avoir 18 ans», indique le Dr Tim McAfee, directeur du bureau chargé du tabagisme et de la santé aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

«Nous devons faire plus pour dissuader nos jeunes d'utiliser des produits du tabac sinon nous verrons des millions d'entre eux souffrir de maladie et mourir prématurément quand ils seront adultes», ajoute-t-il.

Selon lui, «une bonne application des programmes antitabac devrait aider nos jeunes à ne pas en devenir des victimes».

Près de 23% des adolescents consomment actuellement un produit du tabac, dont plus de 90% fument des cigarettes, des cigares, la pipe ou le narguilé. De plus, 6,5% des collégiens ont reconnu avoir utilisé un produit du tabac au cours des 30 derniers jours.

La plupart des jeunes ayant utilisé un des produits du tabac, des cigarettes pour la grande majorité, ont estimé être capables de s'arrêter, mais trois sur quatre continuent à fumer à l'âge adulte.

Parmi les adolescents, 4,5% ont indiqué avoir fumé des cigarettes électroniques au cours des 30 derniers jours. Ils étaient 1,1% parmi les collégiens.

Bien que l'impact sur la santé des cigarettes électroniques reste incertain, un rapport du Médecin en chef des États-Unis publié cette année a conclu que la nicotine pourrait avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau des adolescents.

«Une des stratégies les plus efficaces pour réduire l'usage du tabac chez les jeunes est d'en augmenter le prix», a estimé Brian King, un des principaux conseillers scientifiques des CDC sur le tabagisme et la santé.

Le tabac provoque la mort de plus de 480 000 personnes par an aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer