Le secret de l'amour... n'existe pas

Leo Bormans... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Leo Bormans

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Leo Bormans est un optimiste. Après le succès de Happiness, il récidive avec Love, le grand livre de l'amour. Il a demandé à 100 chercheurs du monde entier, psychologues, neurologues et anthropologues, d'écrire sur l'amour et de tenter d'expliquer en 1000 mots ses mécanismes et complexités. Rencontre avec celui qu'on surnomme l'ambassadeur du bonheur.

Qu'est-ce qui se passe dans notre cerveau lorsqu'on tombe amoureux?Quand on tombe amoureux, les zones activées dans notre cerveau sont les mêmes que celles qui sont stimulées lorsqu'on prend des drogues. Résultat: tout devient spectaculaire et amusant. On devient très créatif, on veut faire des bébés, on prend des risques qu'on ne prendrait jamais autrement. On peut déplacer des montagnes! Roméo ne serait jamais monté sur le balcon de Juliette s'il n'était pas tombé fou amoureux!

C'est un état d'euphorie durant lequel notre corps produit beaucoup de cortisone, mais ça ne dure pas. Après six ou douze mois, notre corps souhaite arrêter cette folie et cette trop grande dose de cortisone qui nous perturbe. C'est pour cette raison qu'une certaine désillusion s'installe, comme si nous étions tombé amoureux d'une personne qui n'existe pas réellement. Il faut comprendre que l'amour, ce n'est pas la fête tous les jours. Cupidon est le fils de Vénus et de Mars. Vénus est la déesse de l'amour et Mars est le dieu de la guerre. Ses flèches sont imprégnées de douleur, de lutte, d'incompréhension et de chaleur. On doit vivre avec tous ces éléments.

Et après la passion?

Ne croyez jamais quelqu'un qui vous dit qu'il a trouvé le secret de l'amour, c'est un charlatan, car ça n'existe pas. Après la passion, ce sont d'autres zones du cerveau qui sont sollicitées. Les zones du système de récompense et du développement. L'ocytocine et la dopamine sont des neurohormones nécessaires pour déclencher des liens d'attachement. On donne et on reçoit, c'est le plus beau cadeau. Certains chercheurs ont indiqué que, quand l'amour passionnel diminue, l'amour compagnonnage augmente. La relation s'inscrit sur cette notion d'amour réciproque et mutuel. C'est le véritable amour. Il se développe et se transforme, c'est la deuxième étape, quand on sent que notre partenaire nous aime et nous soutient quoi qu'il arrive. Lorsqu'on peut s'épanouir et se développer aux côtés de l'être aimé, on sait alors que notre amour devrait durer.

Quelles sont les composantes de l'amour?

Il est basé sur un triangle de trois sentiments: la passion, l'intimité et l'engagement. L'intimité comprend la confiance, la compassion et l'attachement. La passion englobe l'excitation, l'énergie, l'enthousiasme et l'engagement implique la décision de maintenir, quoi qu'il arrive la relation dans le long terme. Ces trois composantes forment un amour complet et accompli. Ce triangle est en constant changement au cours de notre vie et comporte différentes chronologies au cours de notre mariage ou au cours de la relation.

Quelle est cette chronologie?

Des chercheurs croates ont analysé l'évolution émotionnelle d'une centaine de couples mariés. De manière générale, plus les partenaires sont extravertis, agréables, stables sur le plan émotif et avec une bonne estime de soi, plus la passion se développera dans leur mariage. La passion commence à baisser après 5 ans, redescend autour du 10e anniversaire de mariage, mais s'accroît après le 15e anniversaire. Les enfants jouent un rôle, évidemment, dans cette baisse, tout comme ils interfèrent dans l'intimité. Ce sont les couples sans enfant qui connaissent l'intimité la plus intense. De son côté, l'engagement est très fort au début, il se met à décroître entre le 6e et le 15e anniversaire de vie commune, mais remonte et est beaucoup plus fort après 25 ans de mariage qu'au tout début. Il faut être conscient de ces changements qu'apporteront le temps et l'âge dans une longue relation. La période de faible engagement est la plus difficile à traverser. Des questions doivent être résolues : restons-nous ensemble ? Une fois la décision prise de rester ensemble, l'engagement se renforcera avec le temps.

Tout le monde est-il à la recherche de l'amour?

L'amour est universel et peut prendre différentes formes. Nous voulons tous être aimés et être heureux. À la naissance, nous avons tous la faculté de donner de l'amour, après celle d'en recevoir. L'amour est unique. Ma conception est différente de la vôtre tout comme l'attirance envers les autres et c'est tant mieux. On comprend rarement l'attirance et les goûts de nos amis. On dit souvent: «Ah, mais qu'est-ce qu'il fait avec cette femme?» Heureusement que nous ne tombons pas tous amoureux des mêmes personnes. C'est pour vous montrer à quel point l'amour est une combinaison unique. Il est individuel et universel.

Est-ce mieux de rencontrer quelqu'un dans une librairie ou dans une discothèque?

Disons qu'il serait plus raisonnable de commencer par la librairie. Parce qu'avec moins d'adrénaline dans le corps, on est dans un état plus juste et réaliste pour juger la personne. Une recherche démontre qu'après un tour en montagne russe, quand on montre la photo d'un homme à une femme, elle souhaite le rencontrer à tout prix et est très attirée par lui alors qu'avant de monter dans le manège, cette même photo ne suscitait absolument aucun intérêt chez elle... c'est l'effet de l'adrénaline! En discothèque, l'effet est semblable. Il est donc plus sage de fréquenter les librairies !

LOVE, le grand livre de l'amour, de Leo Bormans, éditions de l'Homme, 34,95$




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer