Sexe, femmes et consentement

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir fait un éloge du pénis, prononcé le mot vulve au moins 100 fois, voilà que la youtubeuse Solange publie ces jours-ci une série d'entretiens sur l'intimité la plus intime de 20 femmes (Très intime, publié chez Payot), des récits qui, espère-t-elle, changeront des vies. Carrément. Voici pourquoi.

«J'ai voulu faire une enquête, voir comment ça se passe pour les autres, explique Solange (née Ina Mihalache), en posant des questions aux femmes que peut-être je n'osais pas me poser.»

Si on a parfois l'impression que les autres s'envoient en l'air dans la joie et l'allégresse trois fois par jour, si les médias nous renvoient une image hyper stéréotypée et léchée (et épilée) de la sexualité, libérée, épanouie et sans souci, voilà que les témoignages ici livrés révèlent une réalité tout autre. «Ça m'a un peu rassurée, avoue Solange. Ce n'est pas facile pour personne et oui, parfois les femmes sont aussi mal à l'aise avec leurs comportements, que ce soit en matière de consentement, de soumission, etc.»

Non seulement elles sont mal à l'aise, mais plusieurs se questionnent sur les normes et modèles véhiculés: 

«Pourquoi je fais ça, pourquoi il fait ça, est-ce que ça me va, est-ce qu'on est obligé de faire ça?»

Pour en arriver à ce constat, l'actrice, auteure et habituée des grandes questions existentielles est partie pendant deux ans à la rencontre de femmes de 18 à 46 ans, de la quasi vierge à la ménopausée, pour leur poser une foule de questions taboues: du premier je t'aime au dernier trip à trois, en passant par la découverte du point G, les préférences en matière de stimulation, le rapport au poil, au porno, sans oublier la délicate question du consentement. «Qu'est-ce qu'on endure, est-ce que parfois j'ai consenti malgré moi, qu'est-ce qu'on fait sans en avoir vraiment envie?»

Après avoir fait un éloge du pénis, prononcé le... (PHOTO TIRÉE DE L’INTERNET) - image 2.0

Agrandir

PHOTO TIRÉE DE L’INTERNET

Oubliez les tabous. Tous les sujets y passent. Oui, c'est cru. Mais c'est vrai. Sans filtre. Comment on t'a proposé la sodomie la première fois? As-tu déjà regardé ton sexe? Enseigné l'art du cunnilingus? Les femmes se sont toutes livrées avec une «honnêteté confondante», se félicite la youtubeuse. «C'est ce que j'espérais, mais je ne m'attendais pas à tant de générosité, dit-elle. Et ça m'a donné confiance en l'avenir.»

«Comme si ce livre était un devoir citoyen, parce que c'est important pour le monde, les hommes, les femmes et les générations à venir.»

Les adolescentes, pourquoi pas dès 14 ans, devraient même lire son livre, dit-elle. «Si elles sont prêtes, suggère-t-elle, j'aimerais qu'elles retiennent qu'elles sont maîtresses de leur sexualité. J'aimerais qu'elles voient qu'il existe des modèles de femmes, avec des histoires qui font qu'on se sent peut-être plus fortes, mieux armées. [...] Parce que des femmes libres de leur parole, cela encourage les filles à dire ce qu'elles veulent et ce qui leur convient.»

______________________________________________________________________________

Très intime, Solange, Payot, 2017.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer