Quand l'homme simule l'orgasme

Les jeunes hommes qui ont participé à la... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les jeunes hommes qui ont participé à la recherche de Léa Séguin, étudiante en sexologie, ont admis feindre l'orgasme en moyenne une fois sur quatre avec leur partenaire actuelle, la plupart du temps lors de la pénétration vaginale.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand un homme simule un orgasme, est-il insatisfait de sa vie sexuelle et de son couple? Est-il en panne de désir? Tout dépend de sa motivation, selon une étude menée par une étudiante au doctorat de l'Université du Québec à Montréal et publiée récemment dans le journal Sexual and Relationship Therapy. Explications en quatre temps.

Les hommes aussi

C'est connu: les femmes sont nombreuses à simuler l'orgasme en faisant l'amour (selon les études, de 56 à 65 % des jeunes femmes l'auraient déjà fait!). Certes, la tâche est plus complexe pour eux, mais les messieurs aussi simulent l'orgasme. Chez les jeunes hommes sondés dans le cadre du mémoire de maîtrise de l'étudiante en sexologie Léa Séguin, ils étaient 17 % à avoir déjà simulé l'orgasme avec leur partenaire du moment. Pourquoi le font-ils? Cela a-t-il un lien avec leur niveau de désir ou de satisfaction? Pour approfondir la question, Léa Séguin a recruté un échantillon de 230 hommes ayant déjà simulé l'orgasme avec leur partenaire actuelle.

Comment font-ils?

En moyenne, les participants ont admis feindre l'orgasme une fois sur quatre avec leur partenaire actuelle, la plupart du temps lors de la pénétration vaginale. Une question surgit inévitablement: comment s'y prennent-ils pour berner leur douce moitié? «On me pose souvent cette question-là», dit en rigolant Léa Séguin, qui a des hypothèses à ce sujet. «S'ils portent un condom, c'est beaucoup plus facile», dit-elle d'emblée. Par ailleurs, la quantité d'éjaculat varie d'un homme à l'autre et d'une relation sexuelle à l'autre. «Si l'homme n'éjacule pas beaucoup, si le couple utilise du lubrifiant, ou si la femme est très lubrifiée, ça peut passer», résume Léa Séguin.

Les «bonnes» motivations...

La raison principale pour laquelle les hommes simulent l'orgasme (tout comme les femmes, d'ailleurs) en est une d'altruisme, explique Léa Séguin. Ils le font pour le bien-être émotionnel de leur partenaire, pour leur éviter des émotions négatives. L'étude de Léa Séguin a révélé que les hommes qui simulaient un orgasme pour cette raison avaient un niveau de désir plus élevé. D'autres hommes feignent l'orgasme parce qu'ils sont intoxiqués, parce qu'ils ne désiraient pas vraiment avoir de relation sexuelle ce jour-là ou parce qu'ils souhaitaient simplement augmenter la qualité de leur rencontre sexuelle. Ces derniers sont tous plus satisfaits sur le plan sexuel.

... Et les «moins bonnes»

D'autres hommes - une minorité seulement - ont affirmé avoir simulé l'orgasme pour des raisons négatives: parce que c'était une mauvaise expérience sexuelle ou parce qu'ils ont fait le mauvais choix de partenaire. Les hommes qui simulent l'orgasme pour ces raisons sont moins satisfaits de leur relation, de leur vie sexuelle et ont moins de désir, selon les résultats de l'étude. «Mais c'étaient les seules motivations qui avaient un impact négatif», indique Léa Séguin, qui souligne que ces raisons «négatives» étaient les moins endossées par les participants. «Si jamais votre partenaire vous annonce qu'il simule, ne pensez pas au pire: la plupart du temps, ça a même un effet négatif sur les autres aspects de la relation», conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer