• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Sexualité 
  • > Le «coach en séduction» Julien Blanc interdit de territoire britannique 

Le «coach en séduction» Julien Blanc interdit de territoire britannique

Ces deux dernières semaines, Julien Blanc, ce «coach... (Photo tirée d'une vidéo YouTube)

Agrandir

Ces deux dernières semaines, Julien Blanc, ce «coach en séduction» basé aux États-Unis, a fait polémique après la diffusion d'une vidéo de l'une de ses conférences, où il explique comment un «homme blanc» peut facilement coucher avec des Japonaises.

Photo tirée d'une vidéo YouTube

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Julien Blanc, un «coach en séduction» aux méthodes de drague agressives, a été interdit de séjour en Grande-Bretagne où il devait venir tenir une conférence, a indiqué un membre du gouvernement mercredi.

«La présence de Julien Blanc au Royaume-Uni aurait pu entraîner une augmentation des cas de violence et de harcèlement sexuels. Je suis ravi que M. Blanc ne vienne pas dans nos contrées», a écrit la secrétaire d'État à l'Intérieur, Lynne Featherstone, dans un bref communiqué.

Cette membre du gouvernement avait été très active dans la campagne pour refuser l'entrée à Julien Blanc qui organise des séminaires dans le monde entier pour «apprendre» aux hommes comment séduire une femme.

Actuellement en «tournée mondiale», il devait venir en Grande-Bretagne le 21 novembre.

Ces deux dernières semaines, ce «coach en séduction» basé aux États-Unis a fait polémique après la diffusion d'une vidéo de l'une de ses conférences, où il explique comment un «homme blanc» peut facilement coucher avec des Japonaises.

On l'y voit à l'oeuvre, en train de plaquer la tête de jeunes Japonaises contre son entrejambe et de les attraper par le cou.

Depuis, d'autres photos et vidéos mettant en évidence ses méthodes de drague agressives, voire violentes, sont apparues sur internet.

Le tollé provoqué par la diffusion de ces images a conduit l'Australie, où il devait se produire, à annuler son visa, obligeant le jeune homme à quitter précipitamment le pays.

Le Canada aussi réfléchit à interdire l'entrée au coach qui, selon le site internet de son entreprise Real Social Dynamics, aurait fait ses études dans une «université prestigieuse en Suisse» avant d'émigrer à Los Angeles.

Au Royaume-Uni, une pétition a rassemblé près de 160 000 signatures pour demander à ce qu'on lui interdise l'accès du territoire.

Julien Blanc a formellement présenté ses excuses lors d'une interview à CNN en début de semaine, mettant ses écarts sur le compte d'un «sens de l'humour horrible». Il s'est qualifié lui-même d'«homme le plus détesté du monde».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer