• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Le mariage royal pourrait imposer les tendances nuptiales 

Le mariage royal pourrait imposer les tendances nuptiales

En 2011, le mariage entre le prince William... (Photo archives AFP)

Agrandir

En 2011, le mariage entre le prince William et Kate Middleton, aujourd'hui duchesse de Cambridge, a eu beaucoup d'influence sur la clientèle de Molly Lux, planificatrice de mariages, et sur ce qu'ils souhaitaient pour leur grand jour.

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Adina Bresge
La Presse Canadienne

Pour ceux qui ont des fantasmes à la Disney pour leur propre mariage, l'union du prince Harry et de Meghan Markle promet d'être un puits sans fond d'inspiration, selon des observateurs de l'industrie des mariages.

Comme ce fut le cas pour les mariages royaux du passé, la cérémonie du 19 mai pourrait dicter les tendances pour les saisons à venir, allant de la silhouette de la robe de mariée aux arrangements floraux, en passant par la longueur de la liste d'invités, croit Molly Lux, planificatrice de mariages de Saskatoon.

«Ils font partie de la royauté. Ils sont la quintessence des tendances et de ce qui est à la mode dans l'univers des mariages», estime-t-elle.

«Ils font tout de façon tellement grandiose, et tout le monde arrête et observe.»

Le mariage entre le prince William et Kate Middleton, aujourd'hui duchesse de Cambridge, en 2011, a eu beaucoup d'influence sur la clientèle de Mme Lux et sur ce qu'ils souhaitaient pour leur grand jour.

Après que la soeur de la mariée, Pippa Middleton, a fait tourner les têtes dans une robe ajustée de couleur ivoire alors qu'elle était première demoiselle d'honneur, Mme Lux affirme avoir observé une hausse des demandes pour des robes de demoiselle d'honneur blanches.

Alors que le palais de Kensington révèle avec parcimonie les détails de la cérémonie, Mme Lux souligne que l'information qui a déjà été rendue publique reflète les tendances nuptiales actuelles en plus de jeter les bases de celles de demain.

Le fleuriste du couple récolte des fleurs et feuillages de saison dans les jardins entourant le château de Windsor afin de créer des arrangements reflétant le paysage sauvage et naturel local, selon des représentants du palais.

Une esthétique florale sauvage s'est également révélée populaire auprès des couples fiancés avec lesquels Mme Lux a travaillé cette saison.

Le prince Harry et Meghan Markle pourraient aussi ramener la tradition de la découpe du gâteau, mise de côté pendant des années alors qu'on favorisait plutôt les tables à dessert offrant de petites bouchées, ajoute Mme Lux.

Pour Maggie-Jane Parker, une future mariée de Halifax, il existe un charme autour du mariage royal pour des raisons pratiques, mais aussi comme source d'inspiration.

«Jeune fille, on rêve de ce mariage de princesse et de trouver le prince charmant, et cette trame narrative se trouve encore dans plusieurs histoires romantiques, même aujourd'hui», note-t-elle.

«Il y a quelque chose d'attirant, aussi, dans toute la fanfare entourant l'événement, parce que la majorité des gens n'auront pas nécessairement un mariage de cette taille et de cette ampleur.»

Secouer le statu quo royal

La jeune femme de 24 ans, qui planifie son mariage à l'Île-du-Prince-Édouard en août, se demande comment Harry et Meghan continueront à secouer le statu quo royal.

Ancienne actrice divorcée, Meghan Markle représente une rupture avec la notion voulant que le véritable amour soit obligatoirement le premier, explique Mme Parker.

«Je crois que c'est bien de pouvoir croire que peut-être que votre deuxième mariage sera avec un prince.»

Mme Parker dit avoir entendu que plusieurs couples fiancés ont imité la demande royale pour des dons de charité plutôt que des cadeaux de mariage.

Avec son fiancé, elle s'est inspirée de la liste d'invités du couple pour s'enlever la pression de devoir inviter des gens qu'elle ne souhaite pas voir à sa cérémonie.

Si le prince Harry et Meghan Markle peuvent snober des leaders mondiaux comme la première ministre britannique Theresa May, le président américain Donald Trump et le premier ministre Justin Trudeau, Mme Parker estime que «peut-être que de ne pas inviter cet oncle ne sera pas la fin du monde».

L'une des révélations les plus attendues sera celle de la robe choisie par Meghan Markle pour se marier, estime de son côté Kim Ironmonger, designer et propriétaire de la boutique torontoise Valencienne Bridal.

«Dès qu'elle sortira de la voiture avec sa robe, les designers puiseront rapidement leur inspiration, et tenteront peut-être même de la copier le plus fidèlement possible, dit-elle. Quel que soit le look qu'elle choisira, il pourrait créer une tendance.»

Au cours des dernières années, plusieurs des clientes de Mme Ironmonger ont cherché à recréer la robe aux longues manches de dentelle portée par la duchesse de Cambridge le jour de ses noces.

Elle prévoit que Meghan Markel fera preuve de plus d'audace que la dernière mariée royale qui, peut-être en raison de sa proximité avec le trône, a choisi une robe plus conservatrice.

«Je crois que Meghan est très unique et qu'elle cherchera une robe très différente, prédit Mme Ironmonger. Nous aurons droit à d'amusantes surprises.»




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer