• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Fashion Week: un défilé dans un autobus scolaire 

Fashion Week: un défilé dans un autobus scolaire

Les mannequins, en jupes courtes et sweat-shirts à... (PHOTO AFP)

Agrandir

Les mannequins, en jupes courtes et sweat-shirts à capuche, chaussées de bottes à lacets aux talons aiguilles vertigineux, balançaient des hanches comme pour faire tourner les têtes des garçons à la sortie de l'école.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La plupart des défilés de la Semaine de la mode new-yorkaise se déroulent dans des lieux soigneusement choisis, aux décors parfois grandioses, et peuvent coûter jusqu'à 250 000 dollars à organiser, selon le célèbre créateur Marc Jacobs.

L'artiste Amanda Mehl, née en 1983, n'avait pas ce genre de budget pour son premier défilé. Alors elle a décidé de l'organiser dans un autobus scolaire jaune, comme il en circule des centaines chaque jour à New York. Et s'en est sortie, avec l'éclairage, les radiateurs, les couvertures - et même un petit sachet cadeau pour chaque invité avec une pomme et une petite boîte de jus de fruits - pour 2000 dollars à peine.

«Je pensais aussi que ce serait amusant, la collection va très bien avec ce genre d'ambiance enfantine rétro», a indiqué Mme Mehl à l'AFP.

«Ce sont des vêtements pour les filles qui veulent s'amuser, a-t-elle ajouté. «J'aime l'attention, je veux que les gens m'arrêtent et parlent de mes tenues, mais ce sont des habits dans lesquels on se sent bien. Ils sont audacieux et amusants».

Invités et photographes se sont serrés sur les sièges pour enfants, applaudissant volontiers, encouragés par un maître de cérémonie assis à la place du conducteur.

Les mannequins, en jupes courtes et sweat-shirts à capuche, chaussées de bottes à lacets aux talons aiguilles vertigineux, balançaient des hanches comme pour faire tourner les têtes des garçons à la sortie de l'école.

Maquillage à la mode gothique, cheveux attachés en queue de cheval, en couettes ou en mini-chignons... Jusqu'aux bretelles qui étaient dans le ton, faites parfois d'un vieux fil de téléphone sur une petite robe noire, ou imitant des bretelles de cartables.

Et où était garé l'autobus? Tout près du QG de la Fashion Week où, quelques instants plus tôt, célébrités et fashionistas s'étaient retrouvés pour l'un des défilés les plus courus de la semaine, celui des créateurs de Monse-Oscar de la Renta.

«J'ai trouvé que c'était chouette», a estimé Danielle Bokor, une architecte amie d'Amanda Mehl, qui assistait à cette insolite présentation.

«C'était complètement différent de tout ce que j'ai vu d'autre, et passionnant: j'aurais voulu porter tous ces vêtements, j'aurais voulu être l'une de ces élèves très cool», a-t-elle ajouté.

Amanda Mehl a bien l'intention de ne pas s'arrêter là et de continuer à faire des défilés. À nouveau dans un autobus? «Probablement pas», a-t-elle répondu.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer