Huit tendances à adopter ce printemps

Des joues rosies, un maquillage très léger et... (PHOTO TORU HANAI, REUTERS)

Agrandir

Des joues rosies, un maquillage très léger et des lèvres orangées: le designer Tokuko Maeda a choisi un look de saison pour son défilé printemps/été 2017.

PHOTO TORU HANAI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

D'année en année, les tendances se multiplient et perdurent, à tel point qu'il est parfois difficile de trouver celles qui serviront d'inspiration pour la saison. La tendance désormais, c'est de sublimer ce que la nature nous a donné, plutôt que de vouloir camoufler ou cacher. Malgré tout, voici huit tendances pour vous inspirer, en attendant le printemps!

Look ensoleillé

Si le contouring façon Kim Kardashian a dominé en 2016, cette année, on délaisse le maquillage lourd pour privilégier une peau qui respire et donne l'impression d'avoir été caressée par le soleil - un look omniprésent sur les passerelles pour le printemps. «On veut de la couvrance sans que ce soit lourd», résume Grace Lee, artiste maquilleuse pour Maybelline NY. On privilégie donc des produits comme des poudres bronzantes et autres crèmes illuminatrices, plus présentes que jamais sur les tablettes. «La peau devient ainsi illuminée grâce à de précieux points de lumière et le visage gagne en tridimensionnalité», évoque l'artiste maquilleur et ambassadeur pour Pupa, Giorgio Forgani.

Explosion de couleurs

Que ce soit sur les ongles, les paupières, les lèvres ou même les tempes, la couleur s'invite ce printemps. Les teintes pop et vives, souvent inspirées de la nature, sont au rendez-vous, comme en témoigne la couleur Pantone de l'année, nommée «Greenery». Des couleurs néon appliquées en trait épais sur le haut des paupières jusqu'aux ombres à paupières rouges sur les tempes façon Kenzo, c'est résolument le temps de s'amuser et d'explorer toutes les nuances de l'arc-en-ciel.

Le rose domine les collections printanières de grandes... (Photo tirée du compte Instragram @blumarine) - image 2.0

Agrandir

Le rose domine les collections printanières de grandes marques, comme Blumarine.

Photo tirée du compte Instragram @blumarine

La vie en rose

Le printemps sera rose... ou ne sera pas! Omniprésent sur les passerelles, le rose domine aussi dans les collections printanières de grandes marques comme Lancôme ou Pupa et devient le nouveau neutre cette saison. Brillant ou mat, on peut même le jouer en look total, des ongles aux paupières, en passant par les lèvres et les joues! «Le rose froid et profond est aussi très présent pour créer des contrastes intéressants entre les couleurs et les points de lumière», ajoute Giorgio Forgani.

Droits, les sourcils?

Les beaux sourcils définis qui viennent souligner le regard, c'est une tendance qu'on n'est pas près de voir disparaître, avance Grace Lee. Cela dit, on se dirige lentement vers quelque chose de plus subtil... sans pour autant retomber dans les sourcils ultraminces comme dans les années 80! Encore ici, l'idée est de venir sublimer nos sourcils naturels, par exemple avec un illuminateur à appliquer au-dessus et en dessous. Côté forme, cependant, il y a peut-être du nouveau, croit Giorgio Forgani: «Lors d'un voyage récent en Asie, j'ai noté que les sourcils droits, sans angle, étaient vraiment tendance; une influence qui devrait bientôt se rendre jusqu'à nous!» Êtes-vous prêts.

Le pigments métalliques sont résolument de bon ton... (Photo Thinkstock) - image 3.0

Agrandir

Le pigments métalliques sont résolument de bon ton cette saison!

Photo Thinkstock

Total métal

Pour Giorgio Forgani, si un mot devait résumer à lui seul le printemps 2017, c'est «métallique». «C'est comme si la popularité des produits illuminateurs pour le visage avait des répercussions sur les yeux et les lèvres.» Une nouvelle excitante, selon lui, car les pigments métalliques permettent de créer des finis fascinants et de donner des reflets «magiques» aux couleurs. Sur les paupières, cela se traduira en teintes dorées, près du bronze, alors que les lèvres vont même se parer de reflets métalliques. On adopte?

Folie des accessoires

Nul doute, les accessoires pour cheveux font un retour triomphal ce printemps. C'est le moment ou jamais de les adopter. Les rubans, notamment, sont fort en vogue; on les attache sur une queue de cheval basse négligée, avec une jolie boucle. Pour celles qui veulent oser, on peut même utiliser un long ruban et le nouer également autour du cou, façon choker romantique. L'opulence était également au rendez-vous, côté accessoires, dans plusieurs défilés, note l'artiste coiffeuse et ambassadrice créative pour Moroccanoil Emmanuelle Campolieti, dont celui de Marchesa, qui a fixé de chic barrettes au-dessus des oreilles, de chaque côté de la tête. Une belle idée pour un look de soirée, à porter de préférence avec des cheveux tirés vers l'arrière.

La frange est de retour pour le printemps!... (Photo tirée du compte Instagram @kristen_ess) - image 4.0

Agrandir

La frange est de retour pour le printemps! On la porte à la seventies, séparée au milieu.

Photo tirée du compte Instagram @kristen_ess

Retour de la frange

Roi incontesté des coupes depuis plusieurs saisons, le bob est encore de retour pour le printemps, que ce soit en version courte près du menton, ou plus longue, qui effleure les épaules. La différence, croit Emmanuelle Campolieti, c'est qu'on l'aime désormais davantage texturisé, plutôt que de le porter pleine longueur: «On peut venir le texturiser à la lame, par exemple, et y incorporer une frange à la seventies», ajoute-t-elle. Pratique, cette frange peut se porter pleine, plus près des sourcils, ou encore plus subtilement, légèrement plus longue et séparée au milieu, à la Brigitte Bardot réactualisée. Une belle idée pour celles qui ont envie de changer de tête sans pour autant vouloir une métamorphose draconienne.

Texture et naturel

Cheveux libres, queue de cheval basse, tresses... Peu importe le style de coiffure pour lequel on opte, deux mots d'ordre: texture et naturel. Rien, donc, de trop léché ou placé. La boucle définie disparaît au profit d'une ondulation à peine perceptible, constate Emmanuelle Campolieti. En queue de cheval - la basse est en vogue ce printemps -, on prend soin de laisser s'échapper quelques mèches frivoles. Les tresses, toujours à la mode, se font plus décontractées. On oublie la tresse serrée de «boxeuse» au profit d'un gros tressage relâché, en tresse simple ou en queue de poisson, en insistant sur la texture. Et la couleur? On sublime notre couleur naturelle en éclaircissant légèrement les pointes, par exemple, mais sans la dénaturer.




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer