• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > L'ex-styliste de Céline Dion devient designer 

L'ex-styliste de Céline Dion devient designer

Combi-pantalon en cuir, Annie Horth pour Éditions de... (photo fournie par éditions de robes)

Agrandir

Combi-pantalon en cuir, Annie Horth pour Éditions de Robes.

photo fournie par éditions de robes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La styliste Annie Horth s'associe avec Éditions de Robes et lance une collection exclusive de 12 créations en vente dès le 5 octobre dans la boutique du Mile End.

Annie Horth, qui a longtemps travaillé avec Céline Dion à titre de styliste, a collaboré de très près avec les grandes maisons de couture comme Versace, Armani, Balmain, Givenchy et Lanvin. C'est notamment ce savoir-faire et cette vision internationale qui faisaient l'admiration de Julie Pesant et de Michel Lepage, de la marque Éditions de Robes.

«Nos maîtres à penser sont les grands créateurs. Annie a touché à ce milieu de très près, et j'étais très admirative, car j'aime beaucoup la haute couture, confie Julie Pesant, qui a fondé Éditions de Robes il y a cinq ans. Annie Horth a tous les talents et sa démarche est très artistique.»

La styliste a eu carte blanche. Mais elle souhaitait avant tout que sa collection s'inscrive dans l'esprit de la marque, tout en portant sa signature. Son esthétique? Une fine silhouette, chic, très féminine avec un côté rock et glamour

La collection est donc composée de robes très chics et bien coupées, de robes longues et courtes, de manteaux et d'une combinaison-pantalon. Annie Horth ne cache pas qu'elle adore le cuir, très présent dans ses créations. «La première chose que j'ai faite avant même le stylisme, c'est de faire des vêtements sur mesure en cuir. Et c'est resté! C'est une matière qui ajoute un côté rock très féminin», explique-t-elle.

Sensualité

Les robes qu'elle a créées sont ajustées, tandis que les manteaux sont amples. «J'aime le côté sensuel des vêtements. J'ai toujours en référence des pièces classiques de la garde-robe masculine, notamment les tailleurs avec des lignes pures et graphiques», souligne la styliste.

Pour Annie Horth, c'est une seconde nature de penser d'abord aux clients. «Je voulais surtout plaire à la clientèle d'Éditions de Robes, soit des femmes professionnelles qui apprécient les vêtements avec du chic», confie-t-elle.

En effet, la clientèle de Julie Pesant est composée autant de femmes provenant du milieu des affaires que de la politique ou des arts (comme Anne Dorval et Magalie Lépine-Blondeau). On a d'ailleurs vu Sophie Grégoire porter une création Éditions de Robes lorsqu'elle a accueilli le duc et la duchesse de Cambridge Kate et William, à Victoria, samedi dernier.

Robe longue asymétrique avec une pièce de cuir... (photo fournie par éditions de robes) - image 2.0

Agrandir

Robe longue asymétrique avec une pièce de cuir verni, Annie Horth pour Éditions de Robes.

photo fournie par éditions de robes

Engouement

La collection d'Annie Horth n'est pas encore sortie qu'elle suscite déjà un engouement. Maripier Morin s'est fait remarquer au Festival international du film de Toronto avec une robe longue asymétrique signée Annie Horth, tout comme Julie Snyder, qui portait une robe courte irisée de la collection lors du gala des prix Gémeaux. «On a vu l'excitation sur les médias sociaux, et je vois aussi que ma clientèle attend la collection avec impatience!», souligne Julie Pesant.

Pour Michel Lepage et Julie Pesant, qui ont déjà collaboré avec UNTTLD, il est important de toujours se renouveler. «Surprendre, ça fait partie de ma réalité dans le vêtement, affirme Julie Pesant. C'est un milieu qui est en mutation, et on ne peut pas s'asseoir sur nos lauriers, il faut évoluer, créer la surprise, faire des collaborations nouvelles. Être différent, c'est important.» 

La collection des 12 modèles d'Annie Horth est offerte en série limitée. «C'est une collection éphémère. Je suis une femme de projets, j'aime toucher à différentes choses. J'ai été formée au départ au design de mode, mais j'ai pris une autre direction, celle de styliste.» 

Même si elle estime que la création de vêtements est un exercice périlleux, Annie Horth, qui est perfectionniste, confie qu'elle adore toucher à cet aspect très créatif de la mode. «En création, on peut travailler un vêtement à l'infini! Il y a toujours des petits détails qu'on pourrait retoucher encore et encore, il faut savoir lâcher prise», dit-elle.

«Ce sont des pièces remarquables! C'est un petit miracle, cette collection!», lance Michel Lepage.

Y aura-t-il une deuxième collection? «Bonne question!», répondent simultanément Annie Horth, Julie Pesant et Michel Lepage.

Les 12 pièces de collection signées Annie Horth seront dévoilées le 5 octobre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer