À chacune son maillot

Modèle Amanda, Shan, le haut 225 $, le... (Photo fournie par Shan)

Agrandir

Modèle Amanda, Shan, le haut 225 $, le bas 135 $, en vente au www.shan.ca

Photo fournie par Shan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les vacances approchent, et vous souhaitez faire l'achat d'un nouveau maillot de bain ? Une ou deux pièces ? Uni ou imprimé ? Quel que soit votre choix, il est important d'être confortable lorsque vous le portez. Voici une grande variété de modèles pour toutes les silhouettes.

Modèle Florence, Shan, 325 $, en vente au... (Photo fournie par Shan) - image 2.0

Agrandir

Modèle Florence, Shan, 325 $, en vente au www.shan.ca

Photo fournie par Shan

Être bien dans son maillot

Aurait-on tendance à négliger l'achat d'un maillot de bain ? C'est ce que croit Chantal Lévesque, fondatrice de la marque Shan, créée en 1985.

Elle estime qu'au même titre que le prêt-à-porter, c'est une véritable tenue que nous revêtons à la plage ou à la piscine. Que ce soit un maillot une ou deux pièces, il est primordial de bien s'y sentir, car après tout, on s'y dévoile beaucoup ; autant y être à l'aise. «La majorité des femmes n'aiment pas leur corps ou sont très critiques. Investir un peu plus d'argent pour un beau maillot qui nous met en valeur, c'est un bon choix. C'est important de se trouver belle en maillot de bain. Il faut arrêter de voir le maillot de bain comme un simple accessoire avec lequel on se baigne ou on nage, c'est plus que ça», dit-elle.

Elle aime beaucoup les maillots une pièce. «Ils sont plus faciles à porter, plus élégants et confortables. Un beau une-pièce bien coupé, si on choisit le modèle qui nous convient, sera vraiment très sexy. Les maillots deux pièces, pour moi, sont faits pour bronzer», soutient-elle, ajoutant que le raffinement et l'élégance d'un maillot de bain, c'est de couvrir de la bonne façon. «Il y a des parties qu'on ne veut pas spécialement montrer, comme le haut de la cuisse».

Pour Élise Rouleau, propriétaire de la boutique La Brise du Sud à Montréal, en plus des incontournables modèles classiques qui reviennent chaque année comme les maillots noirs et ceux aux couleurs sobres, on peut oser un peu d'excentricité. «On voit qu'il y a de nouvelles couleurs qui apparaissent, comme le rouge orangé et le corail, des imprimés fleuris et ensoleillés. Comme tendance, on remarque le style rétro, une taille vraiment très haute avec des imprimés Vichy, par exemple. Mais attention, ça ne va pas à toutes les femmes» prévient-elle.

Pour ce qui est des coupes, c'est au choix, selon sa silhouette. «Il y a toujours un bon choix de coupes de culottes parce que les corps des femmes sont très différents, que ce soit taille haute, bikini, taille basse ou shorty. La taille des bonnets aussi est importante, il faut choisir la bonne profondeur du bonnet, et on a le choix pour le haut entre un push-up, triangle, bandeau. De cette façon, on associe un haut selon notre poitrine et un bas selon nos cuisses et nos fesses», précise-t-elle.

Peu importe ce qui est à la mode ou pas, on se doit de choisir avant tout un maillot qui convient à notre silhouette et qui nous met en valeur. «Je vois bien que nombreuses sont les femmes qui ont des complexes, que ce soit des petits bourrelets, une cicatrice. On est trop dures avec nous-mêmes, mais on peut trouver un maillot qui nous va bien», affirme Élise Rouleau, qui conseille les femmes depuis 26 ans dans sa boutique de la rue Saint-Denis.

Avec une poitrine forte : 

Un beau bustier sera de mise. «Un bustier bandeau ira parfaitement et se portera avec une belle culotte ou une jupette. Avec une forte poitrine, il faut éviter le triangle et préférer un bustier qui va maintenir la poitrine. Ce sera plus approprié et confortable» conseille Chantal Lévesque.

Avec une petite poitrine : 

Ça ne donne rien de créer de faux seins avec de la mousse, ça ne sera pas joli, et on va voir qu'il n'y a pas de seins. «Quand tu portes un maillot de bain, tu n'as pas le choix, il faut t'assumer. Un beau triangle, ce sera parfait et tu mets l'emphase sur une culotte plus sexy», remarque Chantal Lévesque.

Une création originale : le duo-kini

Ellen Lavoie, 51 ans, graphiste, a créé le duo-kini. Le concept ? Il est simple : pour être toujours au sec, le duo-kini comporte deux culottes qu'on peut intervertir en quelques secondes. 

«J'ai eu cette idée en faisant du bateau. L'été, je fais du wakeboard avec des amis et je trouvais vraiment inconfortable de passer toute ma journée le maillot mouillé. Je voulais être au sec ! Et se changer en mettant une serviette autour de la taille, ce n'est pas toujours évident ! Alors, j'ai créé le duo-kini. Les maillots ont une attache en métal ou en plastique et le temps de le dire, on enfile le maillot sec par-dessus le maillot mouillé !» Ellen Lavoie fabrique elle-même tous les maillots.

Le bon entretien

Si vous voulez que votre maillot dure le plus longtemps possible, voici quelques conseils à suivre : 

- Bien laver le maillot de bain avec un savon doux en revenant de la piscine ou de la plage pour enlever le chlore ou le sel de mer. «Ça peut faire toute une différence sur la durée de vie d'un maillot. On a même des petits savons spéciaux format voyage à la boutique», affirme Élise Rouleau, propriétaire de La Brise du Sud. Elle rappelle qu'un maillot de bain, c'est un tissu. On ne laisse jamais un vêtement mouillé comme ça !

- Ne jamais mettre son maillot dans la machine à laver et dans la sécheuse.

- Ne pas faire sécher son maillot de bain au soleil.

- Le spa est très mauvais pour les maillots de bain, en raison de la chaleur et des nombreux produits chimiques. «Ça tue l'élasthanne. Avec un maillot de couleur, c'est pire !», s'exclame Chantal Lévesque. Un conseil : portez un vieux maillot de bain que vous n'avez pas payé cher, noir ou bleu marine.

- Ne pas porter le maillot s'il est humide ; il doit vraiment sécher complètement entre deux usages. «L'élasthanne, même de très bonne qualité, a besoin de sécher complètement entre les usages. Mais dans le sud, le climat est tellement humide qu'il ne sèche jamais, alors si tu n'as qu'un seul maillot, il ne durera pas longtemps», explique Chantal Lévesque.

- Attention à la crème solaire qui peut tacher le maillot de bain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer