• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > La semaine de la mode débute sous le signe de l'optimisme à Milan 

La semaine de la mode débute sous le signe de l'optimisme à Milan

Au programme, 151 collections avec 68 défilés et... (Photo Luca Bruno, Archives AP)

Agrandir

Au programme, 151 collections avec 68 défilés et 80 présentations, verront se côtoyer grandes griffes, marques positionnées dans le moyen haut de gamme et jeunes stylistes.

Photo Luca Bruno, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Federica ANDREOL
Agence France-Presse
MILAN

Après New York et Londres, les projecteurs s'allument mercredi sur les podiums milanais avec un riche programme, signe que le «Made in Italy» veut croire en la reprise, malgré les incertitudes liées à la situation économique.

«Cette édition est importante, car c'est la dernière avant l'Exposition universelle qui débute à Milan en mai (...)! Elle contribue à préparer l'événement en faisant rayonner le nom de Milan dans le monde», explique Cristina Tajani, adjointe au maire chargée du Travail, de la Mode et du Design.

La Camera della Moda, qui réunit les griffes italiennes, a mis les bouchées doubles pour assurer l'intensité d'une semaine consacrée aux collections de prêt-à-porter féminin de l'automne/hiver 2015-16.

Six journées de défilés sont prévues de mercredi à lundi, précédées pour la première fois d'une soirée spéciale mardi autour d'un défilé collectif de quatre jeunes designers italiens prometteurs. Et dès l'ouverture mercredi, le défilé très attendu de Gucci, où Alessandro Michele vient de succéder à Frida Giannini au poste de directeur artistique.

Au programme, 151 collections avec 68 défilés et 80 présentations, verront se côtoyer grandes griffes, marques positionnées dans le moyen haut de gamme et jeunes stylistes.

À cela s'ajoutent les défilés n'ayant pas trouvé leur place dans le calendrier officiel ainsi que de nombreuses expositions, soirées spéciales, initiatives culturelles ou inaugurations de boutiques.

La mode est prête à investir la capitale lombarde dans ses lieux névralgiques. La ville de Milan met d'ailleurs à sa disposition des emplacements prestigieux comme le Palazzo Reale pour y accueillir des défilés.

Au-delà du quadrilatère du luxe 

Même au-delà du centre et du célèbre quadrilatère du luxe situé autour de la via Montenapoleone, des quartiers revendiquent désormais leur caractère «fashion», comme celui de la rue Tortona dans le sud ou celui de la vieille ville.

À quelques pas de la cathédrale, le quartier dit des «5 Vies» (5 rues) ouvrira samedi les portes de ses innombrables ateliers, showrooms et galeries d'art pour une soirée spéciale destinée à «relancer le centre historique de Milan», expliquent les organisateurs.

Et la ville accueillera trois salons consacrés à la mode féminine: le White, installé rue Tortona, se présente comme un salon de recherche; le Super, géré par l'organisateur de salons florentin Pitti Immagine, sera davantage orienté sur les accessoires; et le salon du prêt-à-porter féminin Mipap organisé par la Foire de Milan.

«Un bon calendrier ne suffit pas à lui seul à garantir la réussite de la Fashion Week. La semaine de la mode est conditionnée aussi par le climat économique. Or, la conjoncture actuelle se caractérise encore par une grande discontinuité», reconnaît le président de la Camera della Moda, Mario Boselli.

Selon les estimations de cet organisme, l'industrie italienne de la mode a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires total de 61,6 milliards d'euros, en hausse de 3,7% par rapport à 2013.

«Pour 2015, la croissance prévue est moins forte, seulement de 1,6%», explique Mario Boselli. Mais cette estimation pourrait être revue à la hausse si la reprise annoncée se confirme, grâce à la baisse du prix du pétrole, à une moindre frilosité des banques et à un retour à un taux de change avec le dollar favorable aux exportations italiennes.

«Je suis convaincu que nous sommes à la veille d'une période exceptionnellement positive», assure-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer