Pluie d'hommages pour Oscar de la Renta

Oscar de la Renta accompagné de Penelope Cruz en... (Archives Reuters)

Agrandir

Oscar de la Renta accompagné de Penelope Cruz en mai 2011.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte DUSSEAU
Agence France-Presse
New York

Le styliste Oscar de la Renta était l'un des tout premiers à avoir donné ses lettres de noblesse à la mode américaine, habillant de rêve Premières dames et célébrités, et son décès a suscité mardi de très nombreux hommages, de Nancy Reagan à Sarah Jessica Parker.

Collection Resort Printemps-Été 2010... (Photo Christian Escobar Mora, AP) - image 1.0

Agrandir

Collection Resort Printemps-Été 2010

Photo Christian Escobar Mora, AP

Collection Printemps 2011... (Photo Louis Lanzano, AP) - image 1.1

Agrandir

Collection Printemps 2011

Photo Louis Lanzano, AP

Le doyen de la mode américaine, l'un des plus connus au monde, est décédé lundi soir à 82 ans chez lui à Kent (Connecticut, nord-est de New York), «entouré de sa famille, d'amis et de ses nombreux chiens», ont annoncé sa belle-fille Eliza Reed Bolen et son mari Alex Bolen. «Il est mort exactement comme il le souhaitait, avec une grâce infinie et une grande dignité», ont-ils ajouté dans une note manuscrite postée sur le site internet de la maison de mode.

Le styliste, né en République dominicaine, souffrait d'un cancer depuis 2006, et selon la rédactrice en chef de Vogue USA Anna Wintour, il avait décidé la semaine dernière à l'hôpital de mettre fin à son traitement. «Ce n'était pas la qualité de vie qu'il voulait», a-t-elle expliqué sur le site internet du magazine, dans un émouvant hommage à cet ami «toujours positif, toujours regardant vers l'avant, philantrope infatigable».

Sa maladie n'avait pas empêché Oscar de la Renta de présenter il y a six semaines sa collection printemps-été 2015 à la Fashion Week de New York. Et il avait encore signé la robe de mariée de tulle ivoire d'Amal Alamuddin, l'avocate et jeune épouse de l'acteur George Clooney, pour leur mariage à Venise fin septembre.

Trois anciennes premières dames lui ont rendu hommage mardi, Nancy Reagan, Hillary Clinton et Laura Bush.

«L'Amérique a perdu un talent brillant et durable et un vrai gentleman. Oscar était une légende de la mode mais aussi mon ami depuis presque 50 ans», a écrit Nancy Reagan, 93 ans, dans un communiqué, saluant un «esprit généreux qui apportait beauté et élgance à tout ce qu'il touchait».

«Son talent singulier et son goût exquis ont élevé la mode américaine, et sa chaleur et son amitié vont nous manquer», ont écrit Bill et Hillary Clinton.

«George et moi sommes profondément attristés par la perte de notre cher ami Oscar de la Renta», a également écrit Laura Bush en rendant hommage à «sa personnalité généreuse et chaleureuse, son charme et son talent merveilleux».

Sarah Jessica Parker lors du MET Bal de... (Photo Charles Sykes/Invision/AP) - image 2.0

Agrandir

Sarah Jessica Parker lors du MET Bal de 2014.

Photo Charles Sykes/Invision/AP

Oscar de la Renta et Penelope Cruz.... (Photo TIMOTHY A. CLARY, AFP) - image 2.1

Agrandir

Oscar de la Renta et Penelope Cruz.

Photo TIMOTHY A. CLARY, AFP

Lors d'une carrière de plus de 50 ans, durant laquelle il avait construit un empire multi-millionnaire, Oscar de la Renta, qui avait obtenu la nationalité américaine en 1969, avait habillé quatre Premières dames américaines - la quatrième étant Jacqueline Kennedy - et une pléiade d'actrices et de célébrités, parmi lesquelles Sarah Jessica Parker, Penelope Cruz, Taylor Swift ou la reine Noor de Jordanie. Affable et gentleman, toujours élégant, il en était souvent devenu l'ami. Sarah Jessica Parker a rendu hommage à un créateur «resplendissant».

Ses robes glamour, parfois joyeusement colorées, étaient un mélange subtil d'élégance intemporelle et d'une apparente facilité américaine, très présentes sur les tapis rouges.

Seul fils d'une famille dominicaine de sept enfants, Oscar de la Renta semblait avoir une affinité naturelle pour l'élégance féminine, et de très nombreuses femmes adoraient ses robes dans lesquelles elles se sentaient simplement belles. Il était à l'aise partout.

Un Américain à Paris 

D'une famille aisée - son père travaillait dans les assurances - il était parti à l'âge de 18 ans à Madrid, pour y étudier la peinture à l'Académie de San Fernando. Mais il avait très vite été passionné par la mode, et commencé comme apprenti chez Cristobal Balenciaga. Il était ensuite parti travailler à Paris, assistant d'Antonio Castillo chez Lanvin, puis à New York pour Elizabeth Arden qui avait à l'époque une ligne couture. Il avait créé sa propre marque en 1965.

Il était ensuite devenu le premier Américain à dessiner une collection de haute couture à Paris, pour Balmain de 1993 à 2002, tout en présentant sa propre ligne de prêt-à-porter.

Oscar de la Renta, à deux reprises président du Conseil des créateurs de mode américains (CFDA), dans les années 70 puis 80, avait reçu de nombreuses distinctions durant sa carrière, dont le prix du Créateur de l'année du CFDA en 2000 et 2007, et en 1990 un prix du CFDA pour l'ensemble de sa carrière.

«Oscar avait créé un monde de luxe, de style et d'élégance bien à lui», a souligné la créatrice Vera Wang sur Twitter.

«Vous serez toujours le gentleman de la mode», a également commenté la mannequin Naomi Campbell. «Le monde a perdu l'une des personnes les plus extraordinaires qu'il m'ait été donné de rencontrer», a également écrit la mannequin Karlie Kloss.

«Ce n'était pas seulement un ami, c'était quelqu'un de la famille, et il va nous manquer immensément», selon la styliste d'origine venezuelienne Carolina Herrera, en saluant son talent et son extraordinaire générosité. .

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer