Le clan de Hassan N'Dam insatisfait de sa bourse

Hassan N'Dam affrontera David Lemieux le 20 juin... (Photo Al Bello, Getty Images)

Agrandir

Hassan N'Dam affrontera David Lemieux le 20 juin au Centre Bell.

Photo Al Bello, Getty Images

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Carson

L'entraîneur du Français Hassan N'Dam, Mous Ouicher, a dénoncé la faiblesse de la bourse (51 000 dollars) accordée à son boxeur pour affronter le 20 juin à Montréal le Canadien David Lemieux, avec en jeu le titre IBF des moyens.

«J'appelle cela la bourse de la honte, on viendra boxer mais honte à eux (organisateurs et promoteurs, NDLR). On va prendre la ceinture, mais s'il n'y a pas d'argent au bout, on va la manger, la ceinture?», a expliqué à l'AFP Mous Ouicher, alors que N'Dam prépare jusqu'au 14 juin à Carson, dans la banlieue à Los Angeles, son combat.

«On va chez l'adversaire pour une bourse qui n'équivaut même pas à celle d'un Championnat de France (...) À la fin, il ne restera rien», a poursuivi Ouicher, qui entraîne N'Dam depuis 2004.

«Vous croyez que Mayweather et Pacquiao auraient boxé, s'il n'y avait pas d'argent au bout?», a-t-il souligné en référence au «combat du siècle» pour l'unification de la catégorie des welters remporté le 2 mai à Las Vegas par Floyd Mayweather qui devrait toucher 200 millions de dollars.

«Hassan va faire deux mois d'entraînement, jouer sa place d'aspirant numéro 1 et recevoir 51 000 dollars brut pour affronter le Canadien dans son fief», a-t-il regretté.

«Il y a eu quelque chose qui ne va pas, mais cela décuple notre rage», a estimé Ouicher qui évalue à un million de dollars les gains potentiels de l'adversaire de son boxeur.

N'Dam, 30 ans, est l'aspirant officiel IBF pour le titre vacant depuis la destitution de l'Américain Jermain Taylor en février 2015 après son inculpation pour agression avec armes à feu.

L'ancien champion WBO et WBA des moyens, qui a représenté le Cameroun, son pays natal, aux Jeux olympiques 2004 d'Athènes, occupe également la cinquième place du classement des moyens du prestigieux magazine américain The Ring.

Lemieux, 26 ans, est quatrième au classement IBF et affiche à son palmarès 33 victoires (dont 31 avant la limite) pour deux défaites.

«Lemieux est un bon boxeur, il n'est pas là par hasard, mais il a eu une grosse chance de disputer un Championnat du monde, il n'a jamais gagné une demi-finale de Championnat du monde, moi j'ai mérité ma place», a relevé N'Dam (31 victoires, dont 18 par K.-O., une défaite).

«Je me suis senti abandonné par mon équipe (de promoteurs, NDLR), délaissé et orphelin. On fait ce championnat du monde, car on aime le boxe, on pense qu'après ce titre, on ira gagner de l'argent, nous sommes des sportifs et des compétiteurs, mais après il va y avoir beaucoup de changements», a-t-il conclu.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer