Dierry Jean perd un combat endiablé

Dierry Jean, à gauche, s'est incliné face au... (Photo Nick Wass, AP)

Agrandir

Dierry Jean, à gauche, s'est incliné face au champion en titre des super-légers de l'IBF, Lamont Peterson.

Photo Nick Wass, AP

Dierry Jean espérait se faire un nom samedi soir à Washington. Le boxeur espérait surtout ravir au champion Lamont Peterson le titre des super-légers de l'IBF et devenir ainsi le deuxième champion du monde de boxe québécois avec Adonis Stevenson.

Au terme de 12 rounds endiablés, Dierry Jean (25-1, 17 K.-O.) n'a pas réussi la seconde partie de son pari; il s'est incliné par décision unanime des juges (115-113, 116-112, 118-111). Le boxeur du quartier Villeray à Montréal a toutefois livré un combat inspiré qui lui a permis de se faire connaître du public américain.

Tous les espoirs étaient permis pour Jean au moment de monter sur le ring. Peterson revient d'une cuisante défaite, une mise hors combat en trois rounds subie en mai dernier. Lors de ce combat, Peterson (32-2-1, 16 K.-O.) n'avait pas mis sa ceinture en jeu. Jean affrontait donc un champion du monde de retour d'un K.-O., une rareté.

Peterson, un boxeur technique reconnu pour la quantité des coups qu'il lance, allait-il pouvoir rebondir? Il n'a fallu que quelques rounds pour le savoir. Les deux boxeurs ont mené dans les quatre premiers rounds un duel serré et se sont échangés coup pour coup.

Mais dans les trois rounds suivants, le Québécois a ralenti. Le champion a pris le dessus. Dans le rôle de l'agresseur, Peterson semblait se diriger vers une fin de combat facile lorsque Jean a rebondi aux 8e et 9e rounds. Mais c'était trop peu trop tard.

Les juges ont accordé la victoire au champion, sous les huées des dizaines de partisans québécois qui avaient fait le voyage à Washington.

« La différence, ç'a été l'expérience, a analysé Dierry Jean après le combat. Je quitte le ring la tête haute. Mes fans sont encore derrière moi et j'ai livré un combat difficile. »

Sur Twitter, le champion WBC des super-légers a vanté Dierry Jean durant le combat : « Jean est un dur », a écrit Garcia, qu'a défié Peterson après sa victoire.

À 31 ans, Dierry Jean va donc devoir retourner au gymnase. Sa performance, télédiffusée sur les ondes de Showtime, l'a fait connaître aux États-Unis. Peut-être n'est-ce que partie remise pour lui.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer