Adonis Stevenson obtient un combat contre Carl Froch

Adonis Stevenson est l'aspirant obligatoire à la ceinture... (Photo Ninon Pednault, La Presse)

Agrandir

Adonis Stevenson est l'aspirant obligatoire à la ceinture IBF des super-moyens (168 livres), que Carl Froch a ravie en mai dernier à Lucian Bute.

Photo Ninon Pednault, La Presse

Partager

Adonis Stevenson attend depuis des années la chance de livrer un combat de championnat du monde et son voeu est à deux doigts d'être exaucé. Selon des sources proches du dossier, Stevenson va se battre au printemps pour le titre mondial IBF des super-moyens, vraisemblablement contre Carl Froch.

Yvon Michel va d'ailleurs tenir une conférence de presse vendredi matin en présence de Stevenson. Le promoteur devrait confirmer qu'il est en négociations avec le clan de Froch et que Stevenson se battra pour la ceinture à son prochain combat.

Adonis Stevenson (19-1, 16 K.-O.) est l'aspirant obligatoire à la ceinture IBF des super-moyens (168 livres), que Carl Froch (30-2, 22 K.-O.) a ravie en mai dernier à Lucian Bute. Jusqu'à récemment, un affrontement entre Stevenson et Froch semblait improbable. L'Anglais désirait plutôt affronter le Danois Mikkel Kessler et prévoyait demander une exemption à l'IBF pour repousser sa défense obligatoire.

Mais tout a changé dans les jours suivant Noël. Le clan de Froch avait jusqu'au 26 décembre pour soumettre une demande d'exemption à l'IBF. Selon nos informations, il ne l'a pas fait faute d'avoir une entente en poche avec le Danois. «Les négociations avec Kessler n'ont pas abouti parce que Kessler ne voyait pas pourquoi il irait se battre en Angleterre», nous a expliqué une source.

L'IBF a donc envoyé une lettre au champion pour lui ordonner de se battre contre son aspirant obligatoire, Adonis Stevenson, ce qui vient garantir à ce dernier un combat de championnat du monde. Si Froch réussissait à s'entendre avec Kessler dans les prochains jours, il pourrait décider d'abandonner la ceinture de l'IBF afin de l'affronter.

Mais une entente de dernière minute entre les Européens semble improbable. «S'ils n'arrivaient pas à s'entendre avec une ceinture IBF en jeu, je ne vois pas pourquoi ils s'entendraient maintenant qu'elle ne l'est plus», affirme une personne proche du dossier.

Tout pointe donc vers un choc Froch-Stevenson au printemps. Yvon Michel et le gérant de Froch, Eddie Hearn, ont jusqu'au 15 janvier pour s'entendre afin d'éviter un encan (purse bid). Selon les informations de La Presse, il y a toutefois peu de chance d'arriver à un compromis avant cette date butoir puisque le camp de Froch désire organiser le duel en Angleterre alors que Michel préférerait un combat au Québec.

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une excellente nouvelle pour Stevenson. Si Kessler et Froch étaient parvenus à une entente, il est à peu près certain que l'IBF aurait accordé une exemption pour ce prestigieux combat. Cela aurait eu pour effet de repousser de plusieurs mois le combat de championnat de Stevenson, 35 ans.

Rien n'est changé pour Bute

Un possible choc Froch-Stevenson ne change rien pour Lucian Bute. Celui-ci veut toujours obtenir le combat revanche contre l'Anglais qui lui est garanti par contrat, mais n'est pas pressé outre mesure. InterBox avait déjà donné le feu vert à un combat Froch-Kessler au printemps et n'entend pas s'opposer à ce que l'adversaire soit plutôt Stevenson.

«Eddie Hearn et nous sommes d'accord sur le fait qu'il faut organiser la revanche au bon moment», a expliqué jeudi le président d'InterBox, Jean Bédard.

Bute doit se battre avant le 15 juin prochain, date à laquelle il se marie. Le nom de son prochain adversaire est inconnu, mais il pourrait s'agir de l'Américain Kelly Pavlik. Bédard aimerait que le prochain combat de Bute ait lieu en même temps que celui de Froch. «Ça viendrait mettre la table à la revanche», selon l'homme d'affaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer