Retour difficile pour Jean Pascal

Partager

Sur le même thème

(Montréal) Revenir sur un ring après 19 mois d'absence n'est pas évident. Ça l'est encore moins avec une seule main. C'est pourtant ce qu'a réussi Jean Pascal vendredi soir au Centre Bell, en arrachant une victoire par décision unanime contre le Polonais Aleksy Kuziemski (23-5, 7 K.-O.).

Venez relire le clavardage sur le combat entre Jean Pascal et Aleksy Kuziemski.

Sa victoire a été acquise dans la douleur devant quelque 6000 spectateurs. Pascal (27-2-1, 16 K.-O.) s'est blessé à l'épaule gauche au 4e round en s'emmêlant dans les câbles du ring; une répétition de son combat contre Adrian Diaconu il y a trois ans presque jour pour jour, où il s'était cette fois-ci déboîté l'épaule droite.

«Ç'a été un bon combat. Mais ç'a n'a pas été facile. C'est sûr que j'aurais aimé donner un meilleur spectacle, mais ça faisait 19 mois que je n'avais pas boxé, a lancé Pascal à la foule. Il fallait que j'enlève la rouille.»

Cette rouille a d'ailleurs encrassé les premiers rounds du duel. Pascal a commencé sur les talons, envoyant très peu de coups. Kuziemski, avec son talent limité, n'a pas su en tirer profit même s'il a paru dominer les deux premiers engagements.

Puis tranquillement, Pascal prenait ses aises jusqu'à ce qu'il envoie un crochet de gauche dans les câbles. Sur le coup, le Montréalais a grimacé. Il s'est mis à ne lancer que la droite. Entre les rounds, ses soigneurs lui massaient consciencieusement l'épaule.

La foule a-t-elle compris que son favori était blessé? A-t-elle saisi que Jean Pascal gagnait des rounds avec sa main droite? En partie. Certains ont hué leur champion et le combat a parfois manqué de lustre. Mais à la fin, les juges ont accordé la victoire à Pascal par une bonne marge (100-88; 98-90; 98-90).

Vers le Championnat du monde

On devrait connaître dans les prochains jours l'ampleur de la blessure qu'a subie Pascal et s'il devra passer sous le bistouri. La question est importante puisque le promoteur Yvon Michel a déjà un combat de championnat prévu pour Pascal.

Le Québécois doit en effet affronter l'Américain Chad Dawson (31-2, 17 K.-O.) le 23 mars sur les ondes du réseau HBO. Le combat de pour le titre WBC des mi-lourds (175 livres) aurait lieu à Québec ou Montréal.

Les deux boxeurs ont une vieille histoire à finir puisque leur première rencontre s'est terminée en queue de poisson. Au 11e round, le 14 août 2010 au Centre Bell, Dawson a subi une profonde coupure au visage sur un coup de tête accidentel de Pascal. L'arbitre a mis fin au combat et les juges ont remis leurs cartes : Pascal l'a emporté confortablement sur la base des 10 premiers rounds.

Mais Dawson a toujours maintenu qu'il aurait arrêté son adversaire si l'arbitre n'avait pas mis fin au combat. Et il est vrai que l'Américain avait pris l'ascendant dans les rounds de championnat.

Dawson a depuis vaincu Bernard Hopkins, en avril dernier, puis a subi une défaite par K.-O. technique contre Andre Ward en septembre.  Il détient toujours le titre WBC des mi-lourds (175 livres), qu'il va mettre en jeu contre Pascal.

Pourquoi accepter de venir au Québec risquer sa ceinture? «Ça démontre tout l'intérêt que suscite Jean Pascal dans la division des mi-lourds même s'il ne s'est pas battu depuis longtemps», croit Yvon Michel, qui affirme avoir aussi reçu et refusé une offre pour un combat contre Tavoris Cloud.

Le combat de vendredi soir était ce qu'on appelle un «combat de remise» en forme. Jean Pascal a pu se pointer à la pesée un peu trop pesant. Il a pu se battre à une main. Dans trois mois contre Chad Dawson, le boxeur de Laval n'aura pas le droit à l'erreur.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer