Tavoris Cloud prêt à défier Jean Pascal à Montréal

Le champion du monde de l'IBF Tavoris Cloud... (Photomontage: La Presse)

Agrandir

Le champion du monde de l'IBF Tavoris Cloud (à gauche) semble tenir mordicus à affronter Jean Pascal.

Photomontage: La Presse

Gabriel Béland
La Presse

Le champion du monde Tavoris Cloud a accepté de mettre sa ceinture IBF en jeu contre Jean Pascal au Québec. Les promoteurs Don King et Yvon Michel se sont entendus en fin de semaine et travaillent à ficeler les derniers détails du combat, mais ils doivent encore surmonter un écueil de taille.

«J'aurais préféré un combat de remise en forme. Mais on n'est pas arrivés à trouver un adversaire qui soit assez vendeur, a expliqué Jean Pascal. De revenir sur le ring contre Cloud, après un an d'inactivité... Je ne sais pas si je suis stupide, mais disons que je crois à mes capacités. Je suis un homme de défis.»

Presque toutes les parties concernées ont donné le feu vert. Tavoris Cloud, Don King, Yvon Michel et Jean Pascal ont approuvé l'ébauche d'une entente. Il reste à trouver un télédiffuseur américain pour ce combat qui aurait lieu à la fin du mois de juin à Montréal ou à Québec.

Il reste aussi à convaincre l'IBF de donner un sursis à son champion. Cloud est tenu d'affronter son aspirant obligatoire, Karo Murat (24-1-1, 14 K.-O.) à son prochain combat. Don King tente de surmonter cet écueil à l'heure actuelle.

Tavoris Cloud (24-0, 19 K.-O.) semble par ailleurs tenir mordicus à ce combat. Selon nos informations, le champion du monde mi-lourd (175 livres) toucherait sa plus importante bourse à vie, mais une somme trois fois inférieure à celle promise à Jean Pascal (26-2-1, 16 K.-O.). Pour un champion, il s'agit d'une importante concession.

«Jean veut redevenir champion du monde, alors Cloud est une cible de choix pour lui, a indiqué le conseiller de Jean Pascal, Greg Leon. Cloud aimerait quant à lui ajouter le nom de Jean à son CV. Je dirais que ce combat a plus de chances de se faire que l'inverse.»

Selon Jean Pascal, il n'y a rien de surprenant au fait que l'Américain accepte de se battre à l'étranger pour le tiers de sa bourse. «Je ne suis pas champion, mais les gens me perçoivent comme un champion. Les gens veulent boxer contre moi parce que j'ai un nom, note le boxeur de 29 ans. Je suis le gars à battre dans la division.»

Même si ce combat semble plus proche que jamais, le promoteur de Jean Pascal rappelle que rien n'est fait tant que les deux boxeurs ne sont pas face à face sur le ring. «Avec Don King, on ne sait pas jusqu'à la fin», prévient Yvon Michel.

Jean Pascal a perdu sa ceinture de champion du monde WBC lors de sa défaite par décision contre Bernard Hopkins, le 21 mai 2011. Il ne s'est plus battu depuis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer