• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Price assure qu'il reviendra bientôt, Niemi réclamé au ballottage 

Price assure qu'il reviendra bientôt, Niemi réclamé au ballottage

Carey Price a affirmé que si le match de... (Photo Nick Wass, archives AP)

Agrandir

Carey Price a affirmé que si le match de ce soir en était un de séries, il serait en uniforme.

Photo Nick Wass, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Est-ce qu'on attend une tempête de neige? Les entraînements matinaux du Canadien les jours de match sont généralement assez calmes. Ce matin, coup sur coup, Carey Price a fait le point sur sa blessure, le Canadien a réclamé Antti Niemi et, pour la deuxième fois en trois semaines, Marc Bergevin a rencontré les médias.

Allons-y donc une étape à la fois. Carey Price ne s'est pas entraîné sur glace ce matin, il ne prévoit pas le faire demain non plus. Il a préféré s'accorder un petit repos, car sa situation stagnait.

Il avait toutefois ce message pour les partisans.

«Ne vous inquiétez pas. C'est juste un peu plus long que prévu en raison de la nature de ma position. Je veux être à 100% quand je vais revenir. Je vais prendre mon temps, mais ça ne sera pas trop long.»

Price a même affirmé que si le match de ce soir en était un de séries, il serait en uniforme. Il peut toutefois se permettre de ne rien brusquer en raison du brio de Charlie Lindgren. En son absence, Lindgren présente une fiche de 3-1 avec une efficacité de ,964.

«Charlie s'en tire très bien. C'est bien de voir quelqu'un se lever dans un moment difficile. Il me permet de prendre mon temps.»

Price précise que la blessure est survenue à l'échauffement avant le match face au Wild le 2 novembre dernier et qu'elle n'a rien à voir avec celle subie au genou droit il y a deux ans. Sous l'effet de l'adrénaline, il n'a rien ressenti durant le match, mais le malaise s'est déclaré le lendemain matin.

Au départ, il s'attendait à une absence de deux semaines. Mais comme il l'a répété quelques fois devant les médias, la «nature de la position» a compliqué le processus.

«Comme gardien, on fait des mouvements avec une telle amplitude que pour être au sommet de mon art, je dois être capable de faire ces mouvements. Ce n'est pas mon cas en ce moment. Ça ne sera pas trop long.»

À savoir si les blessures accumulées commencent à être difficiles à encaisser, surtout à la veille d'un nouveau contrat de huit ans, le gardien rit un peu.

«C'est sûr. Ce n'est pas un sport facile.»

En cinq sorties cette saison avec les Penguins... (Photo Joel Auerbach, AP) - image 2.0

Agrandir

En cinq sorties cette saison avec les Penguins et les Panthers, Antti Niemi affiche un dossier de 0-4-0 avec une moyenne de 6,74 et un taux d'efficacité de ,822.

Photo Joel Auerbach, AP

Niemi s'amène

Ce qui nous amène à Antti Niemi. Le Canadien a réclamé le vétéran gardien de 34 ans au ballottage.

La saison de Niemi est un véritable fiasco. Son contrat a été racheté par les Stars à l'été, mais il s'est quand même trouvé un modeste contrat avec les Penguins. Il a depuis été réclamé au ballottage par les Panthers, puis maintenant par le Canadien.

Son efficacité est de ,822... Mais Marc Bergevin le connaît bien pour avoir gagné la Coupe Stanley avec lui à Chicago en 2010. Stéphane Waite a aussi été son entraîneur spécialisé avec les Blackhawks.

«On a deux jeunes gardiens, a expliqué Bergevin. Avec Al Montoya, une commotion, ça peut être deux semaines, deux mois, trois mois. Aucune idée. On a la chance d'aller chercher un gardien d'expérience. Si Charlie se blesse, il nous reste Zachary Fucale et Michael McNiven.»

Bergevin ne se fait pas d'illusions, il admet tout de même que Niemi n'est plus le gardien qu'il a déjà été.

Ceci dit, on peut tirer trois conclusions de cette décision. D'abord, Al Montoya ne sera pas de retour à court terme. On ne sait pas exactement d'où provient sa commotion cérébrale, mais le tir frappé en plein visage de Dustin Byfuglien est probablement le coupable.

Ensuite, on comprend que Fucale devra prendre son mal en patience avant de graduer dans l'organisation du Canadien.

«Fucale n'a pas d'expérience dans la LNH. L'an dernier, il a joué dans la ECHL. Gardien, c'est plus long. La maturité est à 24 ou 25 ans, on a encore du temps (Fucale a 22 ans).»

Enfin, Lindgren pourrait venir chambarder l'organigramme des gardiens chez le Canadien à très court terme. Là-dessus, on a senti un Marc Bergevin entre l'arbre et l'écorce. D'un côté, est-ce vraiment bon pour le développement d'un gardien de ne jouer que sporadiquement?

De l'autre...

«On va regarder ça de près avec le calendrier et s'il y a une place disponible dans la formation des 23 joueurs. Pas pour ajouter de la compétition, on sait ce que Carey peut faire. C'est surtout selon les situations, pour gérer le temps de jeu de Price quand on croit qu'il a besoin d'un congé.»

Bref, Bergevin admet qu'au retour de Price, puis de Montoya, il devra réévaluer la situation des gardiens.

«On va prendre des décisions quand on va être forcés de prendre des décisions. D'autres choses peuvent arriver d'ici ce temps-là.»

Par ailleurs, le Canadien a annoncé qu'Artturi Lehkonen ne sera pas en uniforme ce soir face aux Blue Jackets en raison d'une blessure au bas du corps. Il rencontrera les médecins plus tard aujourd'hui.

---

La formation du Canadien ce soir

Galchenyuk - Drouin - Byron

Pacioretty - Danault - Shaw

Hudon - Plekanec - Gallagher

De La Rose - Mitchell - Froese

Benn - Weber

Alzner - Petry

Mete - Morrow




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer