Les Sénateurs méritent leur congé

Les Sénateurs d'Ottawa ont éliminé les Bruins de... (Photo Maddie Meyer, AFP)

Agrandir

Les Sénateurs d'Ottawa ont éliminé les Bruins de Boston grâce à une victoire de 3-2 en prolongation lors du sixième match de la série, dimanche.

Photo Maddie Meyer, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jimmy Golen
La Presse Canadienne
Boston

Après avoir joué cinq périodes supplémentaires en quatre matchs éliminatoires qui ont requis la prolongation, les Sénateurs d'Ottawa auront l'occasion de se reposer avant d'affronter les Rangers de New York au deuxième tour des séries de la LNH.

Et ils en auront besoin.

Les Sénateurs ont éliminé les Bruins de Boston grâce à une victoire de 3-2 lors du sixième match de la série, dimanche. Toutes les rencontres de la série se sont terminées par la marge d'un but - dont quatre en prolongation.

«C'était toute une bataille, a déclaré l'entraîneur des Sénateurs, Guy Boucher, dimanche, après le but de Clarke MacArthur à 6:30 de la prolongation qui a permis à son club d'accéder aux demi-finales de l'Association Est contre les Rangers.

«En prolongation, le message était clair: pas question de jouer sur les talons. Nous n'avons pas travaillé toute l'année pour nous asseoir et espérer que les choses tournent en notre faveur, a déclaré Boucher. Nous avons excellé en prolongation et, au lieu d'avoir peur de perdre, nous étions affamés de gagner.»

Et personne ne l'était autant que MacArthur.

L'attaquant des Sénateurs a subi une commotion cérébrale le 14 octobre 2015 - au quatrième match de la saison - et il a raté 156 matchs avant de finalement passer avec succès un examen vers la fin de la saison et obtenir le feu vert pour revenir au jeu. Il avait disputé seulement quatre matchs en saison régulière, sans obtenir un point.

«Vous avez été à l'écart pendant deux années et vous vous dites, "Oui, je devrais faire ce jeu", ou "je devrais pouvoir faire ça", a-t-il dit. J'ai essayé d'être patient et vous savez que ça reviendra lentement.»

MacArthur a marqué lors du deuxième match à Boston. Et après seulement 36 secondes à la pénalité de David Pastrnak pour avoir retenu Jean-Gabriel Pageau dimanche, MacArthur s'est emparé d'un retour et il a déjoué le gardien Tuukka Rask pour le but victorieux.

«Vous avez vu tout ce qu'il a dû endurer pendant toute l'année, a déclaré Boucher. C'est lui qui a dit: "Je reviens, coach. Je serai disponible pour les séries éliminatoires", et je voulais le croire.

«Et alors vous pensez, "Il n'a pas joué depuis deux ans, comment va-t-il se débrouiller?" Alors, nous avons entrepris cette série en le voyant marquer un but en avantage numérique. Et nous avons conclu la série alors qu'il a remis ça en avantage numérique.»

Les Sénateurs, qui n'avaient pas gagné une série éliminatoire depuis 2013, amorceront la prochaine ronde à domicile.

MacArthur, âgé de 32 ans, a reconnu qu'il a parfois douté qu'il serait prêt à revenir au jeu. Il a échoué un examen pour évaluer les séquelles de sa commotion en janvier, mais l'a passé avec succès à la fin de la saison régulière.

Après avoir eu l'occasion de disputer quelques matchs alors que les Sénateurs bataillaient pour assurer leur place en éliminatoires, il était prêt.

«Il n'y a rien de comparable à jouer dans la NHL et surtout à disputer les séries éliminatoires, a déclaré MacArthur. La retraite est quelque chose que tout le monde aura un jour à envisager. Mais je veux repousser cette échéance le plus loin possible.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer