«Nous devons trouver l'instinct du tueur»

Brandon Prust a obtenu la meilleure chance de... (Photo Jean-Yves Ahern, USA Today)

Agrandir

Brandon Prust a obtenu la meilleure chance de marquer du Canadien lors d'une échappée en infériorité numérique.

Photo Jean-Yves Ahern, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Kanata) Pendant 40 minutes, le Canadien a été en mesure de contenir l'énergie désespérée des Sénateurs d'Ottawa, qui luttaient pour leur survie. Mais il ne fallait pas seulement être nez à nez avec eux; pour les éliminer, il lui manquait un ingrédient.

«Nous devons trouver l'instinct du tueur», a déploré Max Pacioretty qui, au terme d'un match discret au plan personnel, a dit toutefois s'être mieux senti que lors de l'affrontement de dimanche. «En troisième, si l'on remportait la période on remportait la série. Mais eux avaient le dos au mur et ils ont joué du très bon hockey. Ce n'était pas une excuse toutefois pour lever le pied de l'accélérateur. Ils méritaient cette victoire-là, ils étaient la meilleure équipe.»

Le Tricolore a été incapable de générer quoi que ce soit en attaque. Ni en supériorité numérique - l'équipe est 1 en 16 depuis le début de la série - ni à forces égales.

Sa production offensive ne cesse de diminuer à mesure que la série avance. «Nous n'avons pas envoyé suffisamment de rondelles en fond de territoire et nous n'avons pas établi notre échec avant, a expliqué le défenseur Tom Gilbert. Tout part de nos premières passes qui n'avaient pas la même conviction que lors des matchs précédents.»

En ce sens-là, les joueurs estiment s'être éloignés du système de jeu qui prévoit de projeter la rondelle en fond de territoire lorsque l'adversaire ne leur concède rien à la ligne bleue.

«Les deux premières périodes étaient assez partagées, mais en troisième, on a tenté trop de dentelle et l'on n'a pas joué notre style de jeu, a ajouté Brandon Prust. On ne bougeait pas nos pieds comme d'habitude. Nous n'exercions pas une bonne pression et l'on ne fatiguait pas suffisamment leurs défenseurs en envoyant la rondelle derrière eux.»

Prust a obtenu la meilleure chance de marquer des siens lors d'une échappée en infériorité numérique. Le robuste ailier a toutefois expliqué qu'il avait été menotté dans son tir en raison d'une marge de manoeuvre qu'il a perdue en cours de route.

«J'étais pratiquement rendu à la ligne des buts quand j'ai essayé de tirer», a-t-il dit.

Carey Price ne se montrait nullement alarmiste malgré la défaite.

«Ils ont joué du hockey désespéré. Ils ont bien exécuté et ils nous ont bien neutralisé. On ne peut être trop sévères envers nous-mêmes, il s'agit juste de trouver une façon de marquer.»

Price a tenu les siens dans le match, particulièrement en deuxième moitié de rencontre où l'on vraiment senti les Sénateurs augmenter la cadence. Mais aux yeux de Michel Therrien, on ne peut pas parler d'une contre-performance.

«On n'a pas à être gêné de notre performance», a soutenu l'entraîneur-chef.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les Sénateurs toujours vivants

    Hockey

    Les Sénateurs toujours vivants

    Les Sénateurs ont excellé en fin de saison quand tout le monde les enterrait. Ce contexte leur a de nouveau souri mercredi soir. »

  • Les Sénateurs comme en fin de saison

    Hockey

    Les Sénateurs comme en fin de saison

    À première vue, la perspective de devoir battre Carey Price quatre matchs de suite pourrait donner la nausée à bien des joueurs. Les Sénateurs ont... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer