Tinordi, Commodore et St-Denis en compétition

Le jeune défenseur Jarred Tinordi (à droite) a... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le jeune défenseur Jarred Tinordi (à droite) a impressionné Michel Therrien, qui aurait bien aimé lui trouver une place avec son équipe.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partager

Trois défenseurs rétrogradés vendredi à Hamilton mettent en relief une situation intrigante chez le Canadien.

Jarred Tinordi, Mike Commodore et Frédéric St-Denis aspirent tous les trois à être le premier défenseur rappelé en cas de blessure ou de transaction.

Tinordi, un premier choix de l'organisation en 2010, a impressionné Michel Therrien, qui aurait bien aimé lui trouver une place.

«On est très heureux de sa progression, disait Therrien plus tôt cette semaine. Il allait très bien à Hamilton. Pour un jeune homme de son âge, il a une maturité exceptionnelle. C'était un leader dans le junior et il s'impose déjà sur ce plan-là dans la Ligue américaine.

«On a décidé de l'inviter au camp pour voir comment il se comporterait. Sa vitesse est excellente et il a un très bon temps de réaction devant des joueurs de la Ligue nationale.»

On a néanmoins demandé à l'arrière de 20 ans de continuer à travailler sur son maniement de bâton et sa vitesse d'exécution.

«Ils ont eu de bons mots pour moi lors de notre rencontre, a confié Tinordi. C'est décevant d'être renvoyé dans la Ligue américaine mais je compte en tirer le meilleur parti.»

Mike Commodore... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Mike Commodore

Photo: Bernard Brault, La Presse

Une saine compétition

Commodore, pour sa part, aimerait bien rester au sein de l'organisation et convaincre ses patrons qu'il peut être une bonne police d'assurance pour le Canadien.

«Ça fait deux mois que je suis à Hamilton et je me sens très bien depuis trois semaines et j'aimerais rester là un peu plus longtemps», a dit le vétéran de 33 ans, à qui il reste seulement trois matchs au contrat d'essai.

«Cela dit, je ne jouerai pas dans la Ligue américaine pendant des années. J'adore le hockey, mais je ne veux pas m'accrocher jusqu'au point où je vais me mettre à détester ça.»

Commodore constate toutefois que la progression de Tinordi pourrait le sortir de l'équation.

«Tinordi est un choix de l'organisation et si l'on joue tous les deux aussi bien, il n'y a aucun doute que c'est lui qui va être rappelé. Je peux voir un tel scénario arriver.»

À tout prendre, Commodore aimerait demeurer dans l'entourage de l'organisation, mais il essaiera de voir si une autre équipe pourrait avoir besoin d'un défenseur d'expérience.

Avec d'un côté un jeune en pleine progression comme Tinordi et de l'autre un vétéran comme Commodore qui connaît le tabac, Frédéric St-Denis est coincé entre l'arbre et l'écorce.

«Je suis pris en sandwich, mais c'est à moi de montrer que je suis capable de faire la job mieux que ces gars-là de façon à être rappelé avant eux, a convenu St-Denis. J'essaie de ne pas trop penser à ça.»

St-Denis avait été soumis au ballottage jeudi, mais n'a pas été réclamé.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer