Nid scandinave dans Charlevoix

  • La Villa boréale est une réalisation de Cargo architecture, une firme établie à Québec. Les clients, un couple dans la trentaine, ont contacté les architectes dans le but de construire une résidence touristique. «C'est un projet qui a été conçu dès le départ pour être loué», indique l'architecte Charles-Bernard Gagnon. Le design a donc été réfléchi dans un esprit de flexibilité, pour pouvoir modifier les espaces au besoin. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    La Villa boréale est une réalisation de Cargo architecture, une firme établie à Québec. Les clients, un couple dans la trentaine, ont contacté les architectes dans le but de construire une résidence touristique. «C'est un projet qui a été conçu dès le départ pour être loué», indique l'architecte Charles-Bernard Gagnon. Le design a donc été réfléchi dans un esprit de flexibilité, pour pouvoir modifier les espaces au besoin.

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 1 / 8
  • On sent très bien l'influence scandinave dans les lignes épurées du chalet. Les tons de blanc se marient aux textures naturelles du bois et du béton, créant un tableau apaisant. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    On sent très bien l'influence scandinave dans les lignes épurées du chalet. Les tons de blanc se marient aux textures naturelles du bois et du béton, créant un tableau apaisant.

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 2 / 8
  • La résidence compte trois salles d'eau, dont celle-ci, qui se trouve au rez-de-chaussée. La mezzanine pourrait être adaptée pour accueillir une quatrième salle de bains. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    La résidence compte trois salles d'eau, dont celle-ci, qui se trouve au rez-de-chaussée. La mezzanine pourrait être adaptée pour accueillir une quatrième salle de bains.

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 3 / 8
  • Le lit des maîtres est juché sur la mezzanine. L'espace est agrémenté d'un coin lecture et peut également servir de salle de jeux. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    Le lit des maîtres est juché sur la mezzanine. L'espace est agrémenté d'un coin lecture et peut également servir de salle de jeux.

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 4 / 8
  • Le chalet comporte 4 chambres pouvant accommoder 14 invités, dont celle-ci, qui se trouve au sous-sol. Une autre chambre peut accueillir 4 enfants dans des lits superposés. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    Le chalet comporte 4 chambres pouvant accommoder 14 invités, dont celle-ci, qui se trouve au sous-sol. Une autre chambre peut accueillir 4 enfants dans des lits superposés.

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 5 / 8
  • Un chalet scandinave ne serait pas digne de ce nom sans un foyer au bois et des bûches empilées à la verticale. Quant aux fenêtres, elles ont été disposées de façon à cadrer des vues sur la forêt boréale. Il n'est d'ailleurs pas rare d'y apercevoir toutes sortes de bêtes: orignaux, chevreuils et même ours! (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    Un chalet scandinave ne serait pas digne de ce nom sans un foyer au bois et des bûches empilées à la verticale. Quant aux fenêtres, elles ont été disposées de façon à cadrer des vues sur la forêt boréale. Il n'est d'ailleurs pas rare d'y apercevoir toutes sortes de bêtes: orignaux, chevreuils et même ours!

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 6 / 8
  • Le revêtement du chalet, en cèdre blanc, fait fortement contraste avec le métal noir qui recouvre le toit. Et oui, c'est bien un spa qu'on aperçoit de l'autre côté de la maison... (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    Le revêtement du chalet, en cèdre blanc, fait fortement contraste avec le métal noir qui recouvre le toit. Et oui, c'est bien un spa qu'on aperçoit de l'autre côté de la maison...

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 7 / 8
  • Le salon, la salle à manger et la cuisine sont rassemblés dans un vaste espace ouvert au rez-de-chaussée, avec plancher de béton. Les grandes ouvertures ainsi que la double hauteur de plafond assurent une grande luminosité. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Plein écran

    Le salon, la salle à manger et la cuisine sont rassemblés dans un vaste espace ouvert au rez-de-chaussée, avec plancher de béton. Les grandes ouvertures ainsi que la double hauteur de plafond assurent une grande luminosité.

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec son esthétique nordique, la Villa boréale a fait le tour des réseaux sociaux cet hiver. Ce petit chalet touristique niché dans Charlevoix en a fait rêver plus d'un. Pour poursuivre la rêverie, voici quelques images...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Nid scandinave dans Charlevoix
    La Villa boréale est une réalisation de Cargo architecture, une firme établie à Québec. Les clients, un couple dans la trentaine, ont contacté les architectes dans le but de construire une résidence touristique. «C'est un projet qui a été conçu dès le départ pour être loué», indique l'architecte Charles-Bernard Gagnon. Le design a donc été réfléchi dans un esprit de flexibilité, pour pouvoir modifier les espaces au besoin. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    La Villa boréale est une réalisation de Cargo architecture, une firme établie à Québec. Les clients, un couple dans la trentaine, ont contacté les architectes dans le but de construire une résidence touristique. «C'est un projet qui a été conçu dès le départ pour être loué», indique l'architecte Charles-Bernard Gagnon. Le design a donc été réfléchi dans un esprit de flexibilité, pour pouvoir modifier les espaces au besoin.

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    On sent très bien l'influence scandinave dans les lignes épurées du chalet. Les tons de blanc se marient aux textures naturelles du bois et du béton, créant un tableau apaisant. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    On sent très bien l'influence scandinave dans les lignes épurées du chalet. Les tons de blanc se marient aux textures naturelles du bois et du béton, créant un tableau apaisant.

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    La résidence compte trois salles d'eau, dont celle-ci, qui se trouve au rez-de-chaussée. La mezzanine pourrait être adaptée pour accueillir une quatrième salle de bains. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    La résidence compte trois salles d'eau, dont celle-ci, qui se trouve au rez-de-chaussée. La mezzanine pourrait être adaptée pour accueillir une quatrième salle de bains.

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    Le lit des maîtres est juché sur la mezzanine. L'espace est agrémenté d'un coin lecture et peut également servir de salle de jeux. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    Le lit des maîtres est juché sur la mezzanine. L'espace est agrémenté d'un coin lecture et peut également servir de salle de jeux.

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    Le chalet comporte 4 chambres pouvant accommoder 14 invités, dont celle-ci, qui se trouve au sous-sol. Une autre chambre peut accueillir 4 enfants dans des lits superposés. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    Le chalet comporte 4 chambres pouvant accommoder 14 invités, dont celle-ci, qui se trouve au sous-sol. Une autre chambre peut accueillir 4 enfants dans des lits superposés.

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    Un chalet scandinave ne serait pas digne de ce nom sans un foyer au bois et des bûches empilées à la verticale. Quant aux fenêtres, elles ont été disposées de façon à cadrer des vues sur la forêt boréale. Il n'est d'ailleurs pas rare d'y apercevoir toutes sortes de bêtes: orignaux, chevreuils et même ours! (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    Un chalet scandinave ne serait pas digne de ce nom sans un foyer au bois et des bûches empilées à la verticale. Quant aux fenêtres, elles ont été disposées de façon à cadrer des vues sur la forêt boréale. Il n'est d'ailleurs pas rare d'y apercevoir toutes sortes de bêtes: orignaux, chevreuils et même ours!

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    Le revêtement du chalet, en cèdre blanc, fait fortement contraste avec le métal noir qui recouvre le toit. Et oui, c'est bien un spa qu'on aperçoit de l'autre côté de la maison... (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    Le revêtement du chalet, en cèdre blanc, fait fortement contraste avec le métal noir qui recouvre le toit. Et oui, c'est bien un spa qu'on aperçoit de l'autre côté de la maison...

  • Nid scandinave dans Charlevoix
    Le salon, la salle à manger et la cuisine sont rassemblés dans un vaste espace ouvert au rez-de-chaussée, avec plancher de béton. Les grandes ouvertures ainsi que la double hauteur de plafond assurent une grande luminosité. (Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture)

    Photo Dave Tremblay, fournie par Cargo architecture

    Le salon, la salle à manger et la cuisine sont rassemblés dans un vaste espace ouvert au rez-de-chaussée, avec plancher de béton. Les grandes ouvertures ainsi que la double hauteur de plafond assurent une grande luminosité.