Gérard Depardieu défend son amitié avec Poutine

Gérard Depardieu s'est confié sur son amitié avec... (photo Tiziana FABI, archives agence france-presse)

Agrandir

Gérard Depardieu s'est confié sur son amitié avec le président russe Vladimir Poutine dans une entrevue avec le DailyBeast.

photo Tiziana FABI, archives agence france-presse

Mario Cloutier

En visite aux États-Unis pour la traduction de son livre Innocent, publié en 2015, Gérard Depardieu a suggéré que le sida aurait pu être créé par le Pentagone.

Il a également accusé la justice française d'avoir «tué son fils», tout en défendant son amitié avec Vladimir Poutine.

Dans une entrevue publiée par le site web DailyBeast, l'acteur français a indiqué qu'il avait visité «plusieurs des prisons de Poutine, dont celle où se trouvait le dissident Andreï Sakharov. Et vous savez quoi? Ils disent que c'est la meilleure prison, celle où on mange le mieux».

Il croit aussi que la justice française a «tué [son] fils pour deux grammes d'héroïne. Il y avait une vieille juge en colère qui lui en voulait. Elle était de Versailles et avait décidé de se faire un Depardieu».




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer