Quentin Tarantino abandonne son western

Quentin Tarantino... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Quentin Tarantino

Photo: archives AFP

Jozef Siroka
La Presse

Quentin Tarantino est un homme de principe. Il est aussi un homme «très, très déprimé» en ce moment. Le fameux cinéaste a pris la douloureuse décision mardi d'abandonner son nouveau projet de film, le western The Hateful Eight. La raison? La fuite non-autorisée du scénario qu'il a confié à un cercle restreint d'acteurs.

L'idée que son script circule librement sur la toile ne pose pas de problème à Tarantino. Plus même, il affirme qu'il «aime ça que les gens aiment mon shit, et qu'ils passent par tous les chemins afin de le trouver et de le lire». Ce qu'il aime moins, c'est le sentiment de s'être fait trahir par des gens en qui il avait pleine confiance.

QT a annoncé la mauvaise nouvelle hier après-midi à Mike Fleming de Deadline:

«J'avais terminé une première ébauche, et je ne voulais pas débuter le tournage avant l'hiver prochain, dans un an. Je l'ai donné à six personnes et, apparemment, il est sorti aujourd'hui.

«Je l'ai donné à l'un des producteurs de Django, Reggie Hudlin, qui a laissé un agent entrer chez lui et le lire. Je l'ai également confié à trois acteurs: Michael Madsen, Bruce Dern et Tim Roth.

«J'exclue Roth. Les autres ont dû le passer à leurs agents, et l'un de ces agents l'a fait circuler dans le tout-Hollywood. Je ne sais pas de quelle manière ces agents travaillent, mais je suis sûr d'une chose: si je ne peux avoir aucune confiance envers mes collaborateurs à ce stade de la production, je n'ai aucune envie de faire ce film.

«Le coupable est forcément un agent de Dern ou de Madsen. S'il vous plaît, donnez-moi des noms!».

Fleming a été sonné par cet entretien téléphonique. Il admet que, normalement, un coup de fil de ce genre serait «une bonne journée» pour lui d'un point de vue journalistique. Il affirme cependant avoir passé «la majeure partie» de la conversation à tenter de convaincre Tarantino de reconsidérer sa décision, ne serait-ce que pour voir le septuagénaire Dern briller dans une production aussi prometteuse. QT a répliqué en disant qu'il adorait le vétéran acteur, et qu'il compte écrire un gros rôle pour lui dans son prochain film, qui demeure top-secret.

Pour ce qui est de The Hateful Eight, Tarantino dit qu'il pourrait y revenir un jour, si jamais il entend «l'appel de la Muse», mais que pour le moment, le projet est tabletté. Littéralement. «Je vais le publier. C'est fini. Je vais passer à autre chose. J'en ai 10 autres dans le ventre», a-t-il assuré.

P.S.: La dépêche de Deadline annonçant le film, que j'ai relayée lundi dernier, indiquait que Christoph Waltz aurait fait partie du casting. Il n'a en fait jamais figuré dans les plans. Les infos d'aujourd'hui révèlent cependant qu'on sera privé d'une réunion entre Mr. Blonde er Mr. Orange. Coup doublement dur...




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Quentin Tarantino poursuit Gawker

    Cinéma

    Quentin Tarantino poursuit Gawker

    Le cinéaste américain Quentin Tarantino a porté plainte lundi contre le site internet Gawker, à qui il réclame au moins un million de dollars pour... »

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer