Fantasia et le FNC proposent «Projet Django»

Le temps du massacre de Lucio Fulci (1966)...

Agrandir

Le temps du massacre de Lucio Fulci (1966)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les festivals montréalais de cinéma Fantasia et FNC reprennent leurs efforts de collaboration amorcés l'an dernier avec la présentation du «Projet Django», une rétrospective qui porte sur la réappropriation d'un genre cinématographique mythique, le western.

Avec un tel titre, on comprend vite que le canevas de ce projet a été alimenté par la sortie du film Django Unchained de Quentin Tarantino. «C'est dans une volonté de bousculer, surprendre et séduire un public avide de découvertes» que ce projet a été pensé, disent les organisateurs.

Le premier volet de la rétrospective aura lieu dans le cadre de la 17e édition du festival Fantasia du 18 juillet au 6 août. On y verra cinq films d'époque dont Le temps du massacre de Lucio Fulci (1966) ainsi que On l'appelle Trinita de Enzo Barboni (1970) et On continue à l'appeler Trinita (1971).

Le second volet, dont le contenu reste à annoncer, sera présenté durant le 42e Festival du nouveau cinéma (FNC) du 9 au 20 octobre.

En 2012, Fantasia et le FNC avaient mis sur pied un projet commun autour d'une rétrospective consacrée à la société de production et de distribution japonaise Nikkatsu. Ce rapprochement était issu d'une proposition lancée par la SODEC de mettre en commun certains services et ressources des trois grands festivals de cinéma montréalais (avec le FFM qui est demeuré en retrait).

Les dirigeants du FNC et de Fantasia étaient ressortis satisfaits de leur collaboration autour du projet Nikkatsu, indiquant que leur travail commun avait entre autres permis de proposer une offre plus large des films de la maison Nikkatsu aux cinéphiles.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer