Les faux tatouages obtient une mention à Slamdance

Les faux tatouages de Pascal Plante... (Photo fournie par Maison 4:3)

Agrandir

Les faux tatouages de Pascal Plante

Photo fournie par Maison 4:3

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le long métrage Les faux tatouages de Pascal Plante a obtenu, jeudi soir, une mention honorable lors du gala de la remise des prix de Slamdance, événement parallèle et consacré au cinéma d'avant-garde, du festival de Sundance.

Le film, qui se veut une chronique sentimentale dans le milieu punk, se rendra sous peu au festival de Berlin (15-25 février) où il sera présenté dans la section Génération en plus d'être présent au European Film Market. Il sortira dans les salles québécoises le 16 février.

Le grand prix de la section des longs métrages de fiction de Slamdance est allé au film Rock Steady Row de Trevor Stevens. Outre Les faux tatouages, Lovers de Neils Holstein Kaa a aussi obtenu une mention.

Rupture gagnant

Toujours à Slamdance, le film Rupture, une coproduction Canada-Jordanie, de Yassminah Karajah a remporté le Grand Prix du jury du court métrage de fiction.

L'oeuvre raconte l'après-midi de quatre adolescents arabes à la recherche d'une piscine publique dans leur nouvelle ville d'adoption.

Ce film est produit par le Québécois David Findley.

Rappelons que le cinéaste Charles-Olivier Michaud était cette année membre du jury du festival qui s'est terminé hier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer