Les frères Larrieu présentent 21 nuits avec Pattie à San Sebastian

Jean-Pierre Larrieu et Isabelle Carré à l'avant. Sergi... (PHOTO AFP)

Agrandir

Jean-Pierre Larrieu et Isabelle Carré à l'avant. Sergi Lopez, Arnaud Larrieu et Karin Viard à l'arrière.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
San Sebastian

Le cinéma français est revenu dimanche au festival de San Sebastian en Espagne, avec 21 nuits avec Pattie, une comédie dramatique des frères Larrieu qui oscille entre réalité et fantastique.

Le film, présenté au dernier festival du film francophone d'Angoulême, raconte l'histoire de Caroline (Isabelle Carré), une Parisienne qui interrompt ses vacances pour s'occuper des funérailles de sa mère, dans un petit village des Pyrénées, au sud-ouest de la France.

Caroline y fait la connaissance de Pattie (Karin Viard), qui s'occupait de la maison de la défunte, et se révèle intarissable sur ses relations amoureuses et sexuelles avec les hommes du coin.

Pendant les préparatifs des funérailles, le corps de la défunte disparaît, provoquant l'entrée de Caroline dans un monde à mi-chemin entre le fantastique et le réel.

D'un côté, «il y a des dialogues très crus, inspirés d'une amie réelle qui un soir, s'est mise à raconter des histoires, d'autre part c'est un film sur un lieu qu'on voulait faire au coeur de la forêt, donc il y a toute cette dimension de conte, de fantastique», a expliqué Jean-Marie Larrieu lors d'une conférence de presse, après la projection du film en sélection officielle du festival.

«On n'a pas voulu faire un film psychologique sur Caroline, sur ses rapport à la mère», a précisé le coréalisateur du film, également coauteur du scénario avec son frère Arnaud.

Le film suit le voyage émotionnel de Caroline, qui pour Isabelle Carré, est dans un «moment de sa vie où elle est un petit peu comme endormie.»

«Il y a un besoin de choses qui la réveillent, alors les rencontres vont la réveiller, ces situations vont la réveiller, puis tout ça va fuser et à un moment donné, elle va vivre à nouveau une vraie vie, elle va sentir une émotion», a expliqué l'interprète de Caroline.

Le film contient quelques dialogues très directs, qui selon le producteur, Bruno Pesery, ont provoqué quelques «difficultés relatives» à trouver un financement.

Cependant, Karin Viard a défendu ces dialogues, rappelant que «les femmes peuvent être très directes quand elles parlent de sexualité et en plus, les textes sont très bons.»

L'actrice a assuré que le plus difficile était même de maintenir un équilibre, pour ne pas tomber dans le lyrisme que dégagent les dialogues.

21 nuits avec Pattie est le deuxième film français présenté au festival de San Sebastian, après la veille le film Évolution de Lucile Hadzihalilovic.

Les deux films sont en lice pour la Coquille d'or, plus haute distinction du festival, qui sera remise le 26 septembre lors de la cérémonie de clôture.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer