La jeune fille sans mains: une oeuvre d'art ****

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En portant à l'écran le conte des frères Grimm, Sébastien Laudenbach a créé une véritable oeuvre d'art. La jeune fille sans mains, que le cinéaste a fabriqué tout fin seul, est un film d'animation artisanal qui, contrairement aux dessins animés produits habituellement pour séduire le jeune public, mise plutôt sur un caractère expressionniste.

Les thèmes très sombres - et parfois très poignants - du récit sont illustrés grâce à des dessins dont les traits, fort gracieux, font contraste avec les drames vécus par les personnages. Un certain lyrisme émane du mouvement même du dessinateur, dont chaque geste imprègne les images.

Les voix très caressantes des deux protagonistes principaux, Anaïs Demoustier et Jérémie Elkaïm, ajoutent à la poésie de l'ensemble, comme un contrepoint à la cruauté du conte, à laquelle le cinéaste est par ailleurs resté très fidèle.

La jeune fille sans mains, précisons-le, constitue une proposition artistique singulière, très éloignée de la conception même du long métrage d'animation qu'a imposée Walt Disney quand il a créé le genre. Ce film n'en est toutefois pas moins remarquable.

La jeune fille sans mains. Film d'animation de Sébastien Laudenbach. Voix d'Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm, Philippe Laudenbach. 1 h 13

> Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer