Dalida: cet obscur objet du désir **

Niels Schneider et Sveva Alviti dans Dalida de... (Les Films Séville)

Agrandir

Niels Schneider et Sveva Alviti dans Dalida de Lisa Azuelos.

Les Films Séville

La PresseLuc Boulanger 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'histoire: De sa naissance au Caire à son triomphe à l'Olympia, de son mariage avec l'imprésario Lucien Morisse jusqu'à son suicide, en 1987, Dalida retrace le destin hors du commun de la chanteuse populaire. Entremêlant sa carrière et sa vie privée, ses nombreux tubes et ses multiples amants, le film expose les paradoxes de cette femme adorée de la Terre entière, proche de sa famille, mais très seule au demeurant.

À la fin de Dalida, le film biographique de Lisa Azuelos coproduit par le frère de la star, l'omniprésent Bruno (alias Orlando), on cherche encore l'émotion. Si ses chansons livrées en playback sont toujours aussi vibrantes, le récit de Dalida est en panne sèche. Ce long métrage ressemble à un long clip de 120 minutes qui illustre la vie de la chanteuse. 

Un peu à la façon du kaléidoscope, la cinéaste part de l'analyse entamée par Dalida après sa première tentative de suicide pour exposer toutes les facettes d'une existence hors du commun. Si son film tente d'humaniser la star, en montrant les revers de l'artiste et les paradoxes de la femme, il n'arrive jamais à nous émouvoir. Le scénario manque de profondeur, les dialogues sonnent faux. Côté réalisation, Lisa Azuelos ajoute cliché par-dessus cliché aux paroles des chansons qui sont déjà comme de petits films en soi. Disons que la fée de l'inspiration ne veillait pas sur le tournage de Dalida

Si vous avez le moindrement lu sur la vie de Dalida, vous n'aurez pas de gros scoops sur les déboires de l'interprète aux cheveux d'or, sinon que son immense besoin d'amour n'a jamais été comblé. Quant aux néophytes, rappelons que l'interprète d'origine italienne est la chanteuse française la plus récompensée du show-business avec 170 millions de disques vendus, dont 70 disques d'or!

L'histoire: De sa naissance au Caire à... (image fournie par Les Films Séville) - image 2.0

Agrandir

image fournie par Les Films Séville

Et que ses tubes ont pour noms: Il venait d'avoir 18 ansLe temps des fleursGigi L'amoroso et Paroles, parolesMourir sur scène, qu'on entend l'un après l'autre dans le film interprété par Sveva Alviti. Le jeu de l'actrice vaut à lui seul le prix du billet: Sveva Alviti est une révélation! Celle qui ne parlait même pas français avant d'auditionner pour le rôle s'avère remarquable de naturel et de ressemblance avec son personnage mythique. 

Malgré de bons acteurs, une musique éternelle et une reconstitution soignée des spectacles et des époques, ce film traite superficiellement un sujet pourtant riche et complexe.

* * 

Dalida. Drame biographique de Lisa Azuelos. Avec Sveva Alviti, Riccardo Scamarcio, Jean-Paul Rouve, Niels Schneider. 2 h 04.

> Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer