Billy Boyd: au-delà des hobbits

Caroline Rodgers
La Presse

Parmi la brochette de stars présentes au Comiccon Montréal 2014, on pourra rencontrer l'acteur écossais Billy Boyd, qui a personnifié Peregrin Took, alias Pippin, dans la trilogie du Seigneur des anneaux. En dix minutes, nous n'avons pu lui poser que cinq questions, mais l'acteur a révélé à La Presse sa position au sujet de l'indépendance de l'Écosse, question qui fera l'objet d'un référendum le 18 septembre.

Est-ce votre première visite à Montréal?

Non, j'y suis allé il y a quelques années pour le tournage du film Every Jack Has a Jill. La moitié de l'histoire devait se passer à Paris et l'autre moitié, à New York, alors nous avons choisi Montréal (rires). J'ai adoré la ville. En fait, j'ai tourné plusieurs films au Canada depuis le Seigneur des anneaux, dont un en Saskatchewan et un autre à Sault-Sainte-Marie, en Ontario.

Cela vous ennuie-t-il d'être encore associé à votre personnage de Peregrin Took plus de dix ans après Le Seigneur des anneaux?

Pas vraiment. En tant qu'acteur, quand vous avez la chance incroyable d'être associé à un personnage dont tout le monde se souvient, pour un film auquel vous êtes fier d'avoir participé - ce qui est mon cas pour Le Seigneur des anneaux -, vous ne pouvez pas vous en lasser. C'est l'une des raisons pour lesquelles on devient acteur: créer des personnages mémorables.

Sur quels projets travaillez-vous présentement?

J'enregistrerai bientôt un deuxième album avec mon groupe de musique, Beecake. J'ai fait beaucoup de chant pendant mes études en art dramatique, et j'ai toujours chanté et écrit de la musique. D'ailleurs, j'ai composé moi-même la mélodie pour The Edge of Night, la chanson que Pippin chante dans le troisième film de la trilogie. (NDLR: les paroles étant basées sur le poème de J.R.R. Tolkien A Walking Song).

Vous êtes écossais. Êtes-vous favorable à l'indépendance de l'Écosse?

Je n'ai jamais répondu à cette question dans les médias auparavant, mais je crois que je suis prêt à le faire maintenant, et vous êtes la première personne à qui je l'annonce! Avant de me prononcer, je voulais d'abord examiner les faits pour bien comprendre ce que cela signifierait, et non me baser sur une notion romantique des choses. Maintenant que j'ai fait mes devoirs et que je comprends bien comment cela fonctionnerait, je suis très en faveur d'une Écosse indépendante. Je crois que c'est une excellente idée.

Votre meilleur conseil pour une première visite au Comiccon?

Je dirais: soyez sûr de faire assez de place dans votre sac pour acheter un sabre lumineux! C'est ce que je fais chaque fois, même si j'ai déjà cinq sabres lumineux. Il y a toujours de l'espace pour un nouveau sabre. Et si vous en avez envie, déguisez-vous! Après tout, c'est un congrès de l'imaginaire! Portez quelque chose de cool.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer