Éric Morin: sur les traces de Godard

Pour créer son premier long métrage, Éric Morin... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Pour créer son premier long métrage, Éric Morin s'est inspiré de la visite en Abitibi de Jean-Luc Godard, en 1968.

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant un an, sept journalistes de la section des Arts vont suivre sept jeunes artistes et vous donner de leurs nouvelles chaque mois. Voici le deuxième de sept portraits.

Il y a trois ans, Éric Morin a décidé de retourner vivre dans son Abitibi natale. Il s'est installé avec sa famille au bord d'un lac, près de Rouyn. Et il a fait ce dont il rêve depuis qu'il est tout jeune: écrire le scénario d'un film de fiction qu'il a en tête depuis presque 20 ans.

C'est ce vendredi que prendra l'affiche l'onirique et très éclaté Chasse au Godard d'Abbittibbi, le tout premier long métrage de fiction de cet ancien batteur de groupe rock reconverti dans le cinéma.

Il y a trois jours, ce film mettant en vedette Sophie Desmarais, Alexandre Castonguay et Martin Dubreuil ouvrait le 32e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, où il a été tourné. «Je suis retourné en Abitibi pour briser le rythme des projets de télévision et me plonger dans un projet de fiction», dit le réalisateur de 42 ans, derrière notamment le succès de Mange ta ville à ARTV, qui lui a valu deux prix Gémeaux de la meilleure réalisation pour un magazine culturel.

Partir ou rester

Le scénario de ce premier long métrage s'inspire de la visite en Abitibi de Jean-Luc Godard, en 1968. Une anecdote que le réalisateur québécois a découverte dans un livre de cinéma, au milieu des années 90. Quelques mois après Mai 68, le cinéaste d'À bout de souffle et de Pierrot le fou était venu en Abitibi afin d'y tenter une expérience télévisuelle inédite et révolutionnaire.

Chasse au Godard d'Abbittibbi n'est pas une docufiction sur cet épisode, ni même un film sur Godard. «C'est un film qui parle de partir ou de rester quand on a 20 ans», résume Éric Morin, qui a lui-même quitté l'Abitibi à 19 ans, pour faire des études de cinéma à l'Université de Montréal et à l'Université Concordia.

C'est d'abord la musique qui fut son moyen d'expression artistique. Morin a fondé avec des amis du cégep de Rouyn-Noranda, dont Philippe B. (que l'on connaît notamment pour ses collaborations avec Pierre Lapointe), le groupe de rock indépendant Gwenwed, qui s'est fait connaître sur la scène locale montréalaise dans les années 90 et au début des années 2000.

«Mais le cinéma n'était jamais loin, dit l'ancien batteur. J'étais un peu le metteur en scène du groupe, dans ma manière d'approcher les choses.» Il a délaissé peu à peu la musique après avoir eu l'occasion de réaliser des reportages à ARTV pour l'émission Bande à part (une autre référence à Godard...), où il a rencontré l'animatrice Catherine Pogonat. C'est avec elle qu'il a conçu et réalisé Mange ta ville, qui a fait les beaux jours d'ARTV, remportant cinq fois le prix Gémeaux du meilleur magazine culturel de 2006 à 2011.

«Ce fut une période importante et très formatrice pour moi, dit-il. ARTV m'a donné carte blanche. J'ai beaucoup été inspiré par des artistes montréalais, qui m'ont donné envie de faire du cinéma.»

Producteurs audacieux

Le germe de Chasse au Godard d'Abbittibbi est né à l'époque où Éric Morin était serveur au Barbare, rue Saint-Denis, juste à côté du Théâtre du Rideau Vert. «Avec les habitués du bar, des artistes comme René-Daniel Dubois ou Alexis Martin, j'ai beaucoup discuté de mon projet à l'époque. Ils m'ont beaucoup encouragé.»

Après la réalisation de quelques courts métrages «financés avec [sa] carte de crédit» - dont Opasatica, qui a été présenté dans une vingtaine de festivals internationaux -, Éric Morin s'est lancé dans l'écriture et la réalisation de son premier long métrage. Un film qui a été produit de manière indépendante, avec un budget de moins d'un million de dollars.

«Il fallait des producteurs audacieux pour oser l'aventure, reconnaît le cinéaste. Ce n'est pas évident de faire venir une équipe de Montréal pour tourner un film l'hiver, en Abitibi, avec plus de 200 figurants.»

En attendant avec fébrilité la première de son film, Éric Morin s'investit pleinement dans l'écriture de son prochain long métrage, pour lequel il vient de recevoir une bourse en scénarisation de la SODEC. Il y sera question de la vision du retour aux sources d'un exilé, 10 ans après avoir quitté sa région natale.

Qui est Éric Morin?

Âge: 42 ans

Profession: réalisateur

Faits marquants: il a réalisé Mange ta ville et La liste à ARTV. Son premier long métrage de fiction, Chasse au Godard d'Abbittibbi, prendra l'affiche vendredi.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Kim Despatis: l'âme d'une actrice

    Théâtre

    Kim Despatis: l'âme d'une actrice

    Pendant 12 mois, sept journalistes des Arts vont suivre sept jeunes artistes fraîchement sortis de l'école, et vous donner de leurs nouvelles tous... »

  • Xavier Huard: son premier plateau de tournage

    Télévision

    Xavier Huard: son premier plateau de tournage

    Pendant 12 mois, 7 journalistes des Arts vont suivre 7 jeunes artistes fraîchement sortis de l'école, et vous donner de leurs nouvelles chaque mois.... »

  • Daniel Clarke Bouchard: objectif Lune

    Musique classique

    Daniel Clarke Bouchard: objectif Lune

    Pendant 12 mois, sept journalistes des Arts vont suivre sept jeunes artistes et vous donner de leurs nouvelles tous les mois. Voici le quatrième de... »

  • Julie Trudel: dérouter le regard

    Arts visuels

    Julie Trudel: dérouter le regard

    Pendant 12 mois, sept journalistes des Arts vont suivre sept jeunes artistes fraîchement sortis de l'école, et vous donner de leurs nouvelles tous... »

  • Sarah Bourdon: récolter les fruits du labeur

    Entrevues

    Sarah Bourdon: récolter les fruits du labeur

    Pendant 12 mois, sept journalistes des Arts vont suivre sept jeunes artistes fraîchement sortis de l'école, et vous donner de leurs nouvelles tous... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer