Oscars: le sac-cadeau contiendra des produits québécois

Martin Brouillard et Marie-Ève D'Amico de Bangarang posent... (PHOTO PAUL CHIASSON, PC)

Agrandir

Martin Brouillard et Marie-Ève D'Amico de Bangarang posent avec leurs « cubes positifs », de petites boîtes en bois contenant 199 cartes qui présentent des pensées positives ou inspirantes.

PHOTO PAUL CHIASSON, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Morgan Lowrie

En plus de vacances luxueuses, de bracelets en diamants et de sessions d'entraînement privées, les vedettes de Hollywood qui recevront les sacs-cadeaux non officiels à la cérémonie des Oscars, cette année, pourront aussi profiter d'une modeste contribution du Québec.

Les célèbres sacs-cadeaux, dont la valeur est évaluée généralement dans les six chiffres, sont distribués annuellement par une entreprise de Los Angeles aux candidats des catégories du meilleur acteur, de la meilleure actrice, du meilleur acteur de soutien, de la meilleure actrice de soutien et du meilleur réalisateur.

Cette année, on y retrouvera un « cube positif » - une petite boîte en bois fabriquée par l'entreprise québécoise Bangarang. Les boîtes contiennent 199 cartes qui présentent des pensées positives ou inspirantes.

Marie-Ève D'Amico, qui a conçu le produit avec son conjoint, se croise les doigts pour qu'une grande vedette comme Meryl Streep ou Denis Villeneuve en reçoive.

En entrevue téléphonique, Mme D'Amico dit avoir payé un montant - qu'elle n'a pas voulu révéler - pour que son cube se retrouve dans les sacs des cérémonies des Grammy et des Oscars.

Une décision stratégique qui porte déjà fruit, même sans l'appui d'une grande vedette.

« Ça donne une bonne visibilité. Nous avons déjà fait beaucoup de ventes aux États-Unis depuis l'annonce que nous étions dans le sac des Grammy », a-t-elle déclaré.

Bien que l'entreprise qui conçoit les sacs ne soit pas officiellement affiliée aux Oscars, le fait d'être associé à la grande cérémonie du cinéma peut être un outil de marketing efficace, selon un autre entrepreneur québécois.

Pour la cinquième année consécutive, en 2017, Rouge Maple fournira son sirop biologique et d'autres produits de l'érable pour les sacs.

La cofondatrice, Julie DeBlois, souligne que l'événement a augmenté la visibilité de l'entreprise des Chaudières-Appalaches et lui a permis de s'associer avec d'autres cérémonies prestigieuses.

« C'est une occasion en or si vous voulez concorder avec la marque. Elles [les entreprises de sacs-cadeaux] veulent quelque chose de raffiné, des produits haut de gamme et de niche », a expliqué Mme DeBlois.

Une fabricante de bijoux de l'Alberta estime que même les petits entrepreneurs peuvent bénéficier de la visibilité des Oscars.

Kim Ducherer affirme que sa ligne de bijoux faits à la main, « Farm Wife Style », a connu une croissance après avoir été incluse dans le sac-cadeau de l'année dernière.

« Ça valait vraiment la peine », a dit Mme Ducherer, qui vit sur une ferme près de Leduc, en Alberta.

« Quand vous êtes dans une petite collectivité au Canada, faire cela peut vous donner beaucoup de visibilité localement », a-t-elle soutenu.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer