Un documentaire sur Amy Winehouse sélectionné pour les Oscars

Le cinéaste Asif Kapadia a cherché à dépeindre un... (Photo Andy Kropa, Invision/Archives AP)

Agrandir

Le cinéaste Asif Kapadia a cherché à dépeindre un portrait intimiste de la chanteuse soul dans Amy.

Photo Andy Kropa, Invision/Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Un film posthume sur la chanteuse britannique Amy Winehouse, qui a connu le succès dans son pays natal mais n'a pas été apprécié par sa famille, a été nommé jeudi dans la course à l'Oscar du meilleur documentaire.

Amy, d'Asif Kapadia, est un portrait intimiste et acclamé par la critique sur la chanteuse soul, décédée prématurément à l'âge de 27 ans en 2011.

Mais le père de la chanteuse s'en est pris au film, lui reprochant de se pencher davantage sur la dépendance aux drogues de sa fille que sur son amour de la vie.

Amy, devenu le deuxième documentaire le plus regardé au box-office britannique, a été sélectionné pour les Oscars aux côtés d'un documentaire sur une artiste de jazz très admirée par la chanteuse, Nina Simone.

What Happened, Miss Simone?, documentaire de la chaîne en streaming Netflix, est consacré au cheminement personnel et politique de la légendaire chanteuse, très active dans les mouvements de défense des droits civiques des Noirs.

Parmi les autres documentaires sélectionnés figurent The Look of Silence de Joshua Oppenheimer, sur les massacres perpétrés en Indonésie en 1965-66 contre de présumés militants de gauche et Indonésiens d'origine chinoise.

Il est la suite d'un autre film d'Oppenheimer de 2012, The Act of Killing - L'acte de tuer, qui avait aussi été nommé aux Oscars et évoque la même période noire de l'Indonésie.

Les autres documentaires nommés cette année sont Cartel Land, sur la guerre de la drogue au Mexique et l'autodéfense du côté américain de la frontière, et Winter on Fire: Ukraine's Fight for Freedom sur les manifestations en Ukraine qui ont abouti au renversement du président Viktor Yanukovych et conduit à une confrontation avec la Russie.

Parmi les absents notoires figure Going Clear: Scientology and the Prison of Belief, un documentaire de la chaîne du câble HBO, véritable réquisitoire contre la scientologie, ses abus et ses liens supposés avec des célébrités d'Hollywood.

Le film, qui a rendu furieuse l'organisation, a remporté l'Emmy du meilleur documentaire et figurait dans la présélection pour les nominations aux Oscars.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer