Neil Patrick Harris veut de la classe et un peu de folie aux Oscars

Neil Patrick Harris animera dimanche sa première soirée des... (Photo Jordan Strauss, Invision/AP)

Agrandir

Neil Patrick Harris animera dimanche sa première soirée des Oscars.

Photo Jordan Strauss, Invision/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LOS ANGELES

Neil Patrick Harris utilisera peut-être son titre d'animateur des Oscars pour rencontrer ses célébrités favorites.

«J'ai, essentiellement, un accès complet à la salle», a-t-il raconté lors d'une récente entrevue. «J'aime beaucoup pouvoir y être et dire bonjour à des gens que je n'avais jamais rencontrés auparavant. Je suis facilement impressionné par les célébrités, ce sera donc très excitant de pouvoir leur serrer la main.»

Harris a déjà animé les Emmy deux fois et les Tony quatre fois, en plus d'avoir remporté ces deux trophées. Dimanche, il animera sa première soirée des Oscars. L'artiste aux multiples talents a pris quelques minutes entre les répétitions pour discuter du grand soir avec l'Associated Press.

Associated Press: Quelle différence y a-t-il entre la préparation pour les Oscars et la préparation pour les Tony et les Emmy?

Neil Patrick Harris: Je veux être certain d'offrir du contenu inclusif pour tous ceux qui regarderont, et davantage de gens regardent les Oscars que toute autre cérémonie. J'ai probablement plus de filtres, pour ce qui est du contenu... Les Oscars, c'est un rituel pour plusieurs téléspectateurs. Ils les regardent chaque année, partout à travers le monde. Je veux donc avoir un peu plus de classe et essayer d'être plus grand public, tout en continuant de faire des clins d'oeil aux initiés.

AP: Vous vous êtes préparé en regardant tous les animateurs passés des Oscars. Qui s'est démarqué, selon vous, et qui voudriez-vous le plus imiter?

NPH: Ma première réponse serait sans doute Billy Crystal. J'étais juste au bon âge pour apprécier l'idée du cinéma, et il transpirait tellement la joie et l'excitation face à cet univers... Mais après avoir fait mes recherches, je suis encore plus impressionné par la génération précédente, celle de Johnny Carson et Bob Hope et leur capacité de se tenir sur scène et d'arriver à mettre (les gens) à l'aise, seulement avec leur attitude. Parce que c'est une soirée très classe - tout le monde porte un smoking ou une robe de soirée -, j'espère qu'elle ressemblera à un dîner avec les plus grandes célébrités auquel vous avez la chance d'assister.

AP: Êtes-vous très nerveux?

NPH: Eh bien, mon travail d'animateur est de ne pas être nerveux le soir du gala. Mais je crois que, dans la vie, être nerveux au sujet d'un événement qui s'en vient est très utile, que ce soit une cérémonie, une réunion de famille ou une entrevue pour un emploi. Si vous êtes trop calme et confiant, je crois que vous ne donnez pas le meilleur de vous-même. J'essaie donc de ne pas laisser mes nerfs me contrôler, mais j'accueille la nervosité à bras ouverts parce qu'elle tend à me pousser à essayer plus fort.

AP: À quoi avez-vous le plus hâte pour ce gala?

NPH: J'espère que nous allons le faire en un peu moins de cinq heures. Si nous pouvons battre cette marque, j'aurai l'impression que ça aura été un succès.

AP: Vous êtes-vous préparé à la possibilité que Kanye West monte sur scène?

NPH: Rien ne me rendrait plus heureux qu'un imprévu comme celui-là, que Kanye West décide de participer au spectacle de quelque façon que ce soit. C'est pour cette raison que vous regardez les Oscars. Nous espérons qu'il se passera des choses que vous ne pourrez vivre que si vous regardez... Plus ce sera fou, mieux ce sera, à mon avis.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer