• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Téléfilm veut instaurer «concrètement» la parité hommes-femmes 

Téléfilm veut instaurer «concrètement» la parité hommes-femmes

Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada... (PHOTO D'ARCHIVES)

Agrandir

Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada

PHOTO D'ARCHIVES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Téléfilm a indiqué, vendredi, qu'il favorisera désormais les projets, «à qualité égale», réalisés et scénarisés par une femme dans un objectif de parité.

L'organisme de financement et de promotion du cinéma canadien s'est donné comme objectif d'atteindre, d'ici 2020, un portefeuille de productions «équilibré» qui «reflète la parité hommes-femmes» dans chacun des postes clés de réalisateur, de scénariste et de producteur.

Téléfilm Canada a fait état de mesures élaborées en collaboration avec le milieu.

La directrice générale, Carolle Brabant, a soutenu par communiqué que l'organisation était «extrêmement fière» de pouvoir affirmer que, de concert avec le milieu, elle agissait «de manière à instaurer concrètement et rapidement la parité hommes-femmes dans le cinéma canadien».

Outre le fait de privilégier les projets de réalisatrices et scénaristes, «à qualité égale», les cinq volets énumérés par Téléfilm visent à encourager les producteurs à soumettre des projets reflétant la diversité de la population canadienne, à recueillir des données sur les équipes de création permettant de réévaluer chaque année les priorités dans un objectif de diversité, à effectuer une promotion ciblée continue des talents féminins et à assurer un soutien continu au dialogue sur la parité hommes-femmes par l'entremise de recherches et d'initiatives de développement professionnel.

En septembre, Téléfilm avait créé un groupe de travail de membres du secteur afin de déterminer où les efforts collectifs devraient être dirigés en priorité.

Le premier objectif de Téléfilm pour 2017 sera de favoriser les projets réalisés ou scénarisés par des femmes.

Mme Brabant a dit qu'il s'agissait d'une «première étape», désirant adopter la même approche pour veiller également à ce que le portefeuille de films reflète mieux la diversité culturelle et les communautés autochtones.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer