• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Le festival de Marrakech rend hommage à Viggo Mortensen 

Le festival de Marrakech rend hommage à Viggo Mortensen

Viggo Mortensen a reçu son «Étoile» des mains de... (Photo: AFP)

Agrandir

Viggo Mortensen a reçu son «Étoile» des mains de l'actrice française Mélanie Laurent.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Marrakech

L'acteur américain Viggo Mortensen, venu présenter son dernier film Loin des hommes, a reçu l'hommage dimanche du Festival international du film de Marrakech (FIFM), dans la foulée de ceux rendus à l'Égyptien Adel Imam et au Britannique Jeremy Irons.

Pour cette 14e édition du FIFM, jusqu'au 13 décembre, quelque 87 films doivent être projetés, dont 15 longs métrages en compétition officielle, sous les yeux d'un jury présidé par l'actrice et réalisatrice française Isabelle Huppert.

Alors que 22 nationalités sont représentées, le FIFM, qui prévoit en outre un «prix Ciné-école», «offre l'occasion de découvrir les toutes premières réalisations de nouveaux talents et des oeuvres venant des cinq continents», a-t-elle souligné.

Un hommage particulier sera consacré mardi au cinéma japonais.

Dès dimanche soir, l'acteur américain Viggo Mortensen, rendu célèbre au début des années 2000 par la trilogie The Lord of the Rings, a reçu son «Étoile» des mains de l'actrice française Mélanie Laurent, membre du jury officiel. «Jouer prend tout son sens quand on pense à vous», a fait valoir l'actrice louant la «générosité» et le «besoin d'apprendre» d'un homme aux multiples facettes («acteur, producteur, mais aussi peintre, musicien, poète...»).

Dans la foulée de sa présentation devant plusieurs milliers de spectateurs sur la place Jamaa el Fna, Mortensen, 56 ans, a fait la promotion de son dernier film, projeté le soir-même hors concours, Loin des hommes, du Français David Oelhoffen.

L'action se déroule en 1954 en Algérie et il y campe, dans un français soigné, un instituteur flanqué d'un compagnon d'infortune (Reda Kateb), aux premières heures de la guerre d'indépendance.

«Je suis fier de ce que nous avons réalisé, en famille, avec notre équipe marocaine, algérienne et française», a déclaré l'ancien «héro malgré lui» de «A history of violence», notant que le tournage avait pris fin «il y a exactement un an, non loin d'ici, dans les montagnes de l'Atlas».

Après avoir ouvert sur un hommage à l'icône égyptienne Adel Imam, le FIFM avait célébré samedi les 30 années de carrière de Jeremy Irons (66 ans), ovationné par le Palais des congrès.

A l'image de Viggo Mortensen, le Britannique recevra l'hommage du grand public de Jamaa el Fna, lundi, lors de la projection d'un des opus de Die Hard.

Durant cette 14e édition, Bollywood, très apprécié au Maroc, sera lui aussi de la fête avec la projection sur la célèbre place de Happy New Year de Farah Khan.

Le cinéma marocain sera à l'honneur avec des hommages programmés pour deux producteurs, Khadija Alami et Zakaria Alaoui. Et au-delà du «Prix ciné-école», concours court métrage réservé à des étudiants, une co-production franco-marocaine, L'orchestre des aveugles, de Mohamed Mouftakir, est en lice pour «L'Étoile d'or».

Ce FIFM 2014 vient clôturer une année faste au Maroc s'agissant des productions cinématographiques étrangères. Après plusieurs années de disette, le royaume a enregistré cette année une hausse spectaculaire (+400%) des montants investis (plus de 100 millions de dollars), tendance symbolisée par le tournage d'une dizaine de films américains, notamment avec Tom Hanks, Nicole Kidman ou encore Tom Cruise, pour Mission impossible 5.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer