• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Marvel dévoile ses films de superhéros prévus d'ici 2019 

Marvel dévoile ses films de superhéros prévus d'ici 2019

Marvel prépare notamment un nouvel Avengers, film aux recettes... (Photo: Reuters)

Agrandir

Marvel prépare notamment un nouvel Avengers, film aux recettes record de 2012: Avengers: Infinity Wars sera divisé en deux parties, la première prévue pour 2018 et la seconde pour 2019.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Véronique DUPONT
Associated Press
Los Angeles

Le studio Marvel a dévoilé mardi une nouvelle déferlante de grosses productions de superhéros pour les cinq prochaines années, avec notamment pour la première fois un héros afro-américain dans Black Panther et une super-héroïne, Captain Marvel.

Lors d'une annonce mardi au théâtre El Capitan de Hollywood, au coeur de la capitale mondiale du cinéma, le président de Marvel Studios, Kevin Feige, a annoncé les films qui formeront la «Phase 3» de l'univers cinématique de Marvel, selon un communiqué du studio, filiale de Disney.

Le studio a prévu le retour de personnages qui ont fait leurs preuves au box-office comme Captain America (mai 2016), dont le précédent opus a été l'un des plus gros succès de l'année aux États-Unis, ou la bande d'anti-héros loufoques de Guardians of the Galaxy (mai 2017), qui a accumulé les plus grosses recettes cette année outre-Atlantique (329 millions de dollars aux États-Unis, 753 millions dans le monde).

D'autres personnages de BD comme Doctor Strange, Black Panther, les Inhumans ou Captain Marvel, «vont faire leurs débuts sur le grand écran», précise le communiqué.

Marvel, racheté en 2009 par Disney, prépare notamment un nouvel Avengers, film aux recettes record de 2012: Avengers: Infinity Wars sera divisé en deux parties, la première prévue pour 2018 et la seconde pour 2019.

En attendant, Avengers: Age of Ultron sortira l'an prochain, première suite de la saga à succès de superhéros parmi lesquels Iron Man (Robert Downey Junior), Thor (Chris Hemsworh) et Black Widow (Scarlett Johansson) qui cherchent à enrayer les terribles plan du machiavélique Ultron.

Univers encore plus vaste

«L'univers de Marvel est maintenant encore plus vaste. Mesdames et messieurs, veuillez accueillir Black Panther», a twitté Robert Downey Jr., que son rôle d'Iron Man a rendu presque aussi riche que le personnage de Tony Stark: il est aujourd'hui l'acteur le mieux payé de Hollywood.

Marvel a en effet annoncé mardi son premier héros afro-américain, Chadwick Boseman, qui incarnera la Black Panther, avec une sortie fixée à novembre 2017.

Chadwick Boseman était notamment à l'affiche cet été de Get on Up, dans le rôle de l'icône de la musique soul James Brown.

Chadwick Boseman... (Photo: AFP) - image 4.0

Agrandir

Chadwick Boseman

Photo: AFP

Pour la première fois, une super-héroïne portera un film Marvel sur ses épaules, Captain Marvel (juillet 2018), qui vole, bénéficie d'une force surhumaine, et peut envoyer des décharges d'énergies grâce à ses mains.

Les films de superhéros sont devenus depuis plusieurs années l'une des vaches à lait de Disney, qui souligne que «dix films sont déjà sortis issus de l'univers Marvel, en commençant par Iron Man en 2008».

«Tous ont ouvert en tête du box-office américain et ils ont collectivement rapporté plus de 7,1 milliards de dollars dans le monde», fait valoir Disney.

«Deux d'entre eux, Avengers et Iron Man 3, ont notamment enregistré les meilleurs lancements en salle aux États-Unis de tous les temps, avec respectivement 207,4 et 174,1 millions de dollars», ajoute Disney. Le premier a aussi engrangé la troisième plus grosse recette mondiale de tous les temps.

Le groupe, qui compte aussi sur son rachat de Lucasfilm et sur la saga Star Wars pour les prochaines années, montre donc qu'il persiste et signe dans la production tous azimuts de films de superhéros.

Ces films «sont les plus grosses machines à faire de l'argent au cinéma en ce moment», a commenté Jeff Bock, de la société spécialisée dans le box-office Exhibitor Relations.

Reste à savoir si ce modèle est inoxydable, alors qu'un manque de variété dans les films à l'affiche avait été mis en cause après la chute des recettes estivales en salles aux États-Unis, tombées cette année au plus bas depuis 1997 hors inflation.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer