En DVD

Les garçons et Guillaume, à table!

Les garçons et Guillaume, à table!

Les garçons et Guillaume, à table!

Résumé

Le premier souvenir que j'ai de ma mère c'est quand j'avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant: «Les garçons et Guillaume, à table!» et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant: «Je t'embrasse ma chérie»; eh bien disons qu'entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. (source: Les Films Séville)

Cote La Presse

3.5/5

Votre cote 80 votes

3.5/5

Fermer X

Bande-annonce de Les Garçons et Guillaume, à table!

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2014-03-14

Classement : Général

Pays : France

Distributeur : Les Films Séville

Date de sortie en DVD : 2014-07-01

Genre : Comédie

Durée : 87 min.

Année : 2013

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Guillaume Gallienne

Montage : Valérie Deseine

Scénario : Guillaume Gallienne

Photographie : Glynn Speeckaert

Musique : Marie-Jeanne Séréro

ACTEURS

Françoise FabianAndré MarconGuillaume GallienneDiane KrugerReda KatebNanou Garcia

Critique

Les garçons et Guillaume, à table! : un beau mélange de genres

Marc-André 
Marc-André Lussier

La plus belle réussite de cette adaptation cinématographique du one man show qu'a livré Guillaume Gallienne sur scène est d'aller à l'encontre des généralités et des idées reçues. Avec sensibilité et drôlerie, le sociétaire de la Comédie-Française propose une comédie de genres dans laquelle les apparences trompeuses torpillent les préjugés sur l'identité sexuelle.

De nature autobiographique, Les garçons et Guillaume, à table!, lauréat récent de cinq trophées César (parmi lesquels ceux attribués au meilleur film et au meilleur acteur), raconte le parcours d'un jeune homme pas tout à fait comme les autres. Dans la mesure où il ne correspond pas aux «normes» sociales établies.

Contrairement à ses deux frères, Guillaume affiche depuis toujours des manières efféminées. Il aime jouer à la poupée, recréer des scènes de Sissi l'impératrice, et il trouve toujours le moyen de transformer des pièces de ses vêtements de garçon en accessoires féminins. Autrement dit, Guillaume est un genre à lui tout seul. D'où la distinction quand sa mère, à qui il ressemble beaucoup (Gallienne interprète aussi ce rôle), lance le cri de ralliement annonçant le repas en famille, repris en titre. Dans l'esprit de cette femme aussi envahissante que surprenante, Guillaume est un peu sa «fille».

Un message humaniste

Évidemment, tous présument que Guillaume sera davantage attiré vers les hommes au temps des amours. Eh bien non! À l'âge adulte, Guillaume se voit dans l'obligation de faire un coming out inversé, car ce sont les femmes qui occupent ses fantasmes. L'orientation sexuelle n'étant en rien tributaire de l'apparence, le récit mise ainsi beaucoup sur les quiproquos et les loufoqueries qu'une telle situation peut engendrer. Il émane en outre de cette comédie formidablement bien écrite et astucieuse un message humaniste rassembleur.

S'il reste assez convenu sur le plan cinématographique, le film se démarque néanmoins avantageusement grâce à son propos, la manière, et aussi l'interprétation d'ensemble. On peut en effet voir Les garçons et Guillaume, à table! comme un magnifique hommage au métier d'acteur. Guillaume Gallienne, qui jouait tous les rôles sur scène, est irrésistible, tant dans le rôle du garçon que de celui de sa mère, mais il laisse aussi la part belle à des rôles secondaires forts, tenus notamment par André Marcon et Françoise Fabian.

Guillaume Gallienne, que nous connaissions jusqu'à maintenant sur nos rives seulement grâce à sa participation dans Astérix et Obélix - Au service de Sa Majesté (où il jouait Jolitorax), nous offre ici une comédie aussi tonique qu'intelligente. En cette époque où des questions identitaires de toute nature refont surface, nous aurions bien tort de nous priver d'une telle bouffée d'air frais.

* * * 1/2

Les garçons et Guillaume, à table! Comédie dramatique de Guillaume Gallienne. Avec Guillaume Gallienne, Françoise Fabian, André Marcon, Diane Kruger. 1h30.

Les garçons et Guillaume, à table!: sortie de placard inversée

Éric 
Éric Moreault

Deux millions d'entrées en France, cinq Césars, Guillaume Gallienne a frappé fort avec son premier film. Le sociétaire de la Comédie-Française a adapté pour le grand écran son récit autobiographique sur son rapport à sa mère et à son identité sexuelle qui avait triomphé au théâtre. Cette comédie populaire et rassurante, qui nous fait sourire, mais pas hurler de rire, a beau être sympathique, elle n'en reste pas moins superficielle et narcissique.

S'il fallait résumer Les garçons et Guillaume, à table! à une seule phrase, ce serait celle-ci: il s'agit d'un homme qui peine à assumer son hétérosexualité dans une famille qui a décrété qu'il était homosexuel.

Guillaume est le troisième garçon d'une famille de sportifs de la haute bourgeoisie. Il est chétif, peureux, naïf et efféminé. Il n'en faut pas plus pour que sa mère, qui rêvait d'une fille, le traite comme tel. Et que l'enfant, trop désireux de plaire à celle-ci, se comporte comme tel. Ce qui permet à notre maladroit candide et mal dans sa peau (on pense au personnage du grand blond de Pierre Richard) de faire son numéro et de réfléchir à haute voix sur la question complexe des relations mère-fils.

Sa personnalité est évidemment prétexte à toutes les vexations, les humiliations et à l'intimidation. C'est ce parcours douloureux que Gallienne met en scène sur les planches - le film s'ouvre d'ailleurs sur l'acteur en clown blanc avec sa narration en voix off - avant de basculer dans le cinéma. Les garçons... fera d'ailleurs de constants allers-retours entre les deux, entrecoupés de courts monologues de stand-up.

L'avantage du cinéma loge dans la possibilité de donner vie à une galerie de personnages marrants et excentriques. Et comme Guillaume se fait son cinéma, le réalisateur peut se permettre toutes les extravagances sans affecter la crédibilité du film (notamment lorsqu'il est en pensionnat en Angleterre). Astucieux.

Cette quête de libération et d'exploration de l'identité sexuelle inversée - tous sont incrédules lorsqu'il sort du placard pour déclarer son amour pour Amandine - reste malheureusement beaucoup à la surface des choses. Tout ce qui aurait pu susciter trop de malaise est évacué par une pirouette humoristique.

On comprend que Gallienne ait choisi l'autodérision pour mieux faire passer son éloge de la différence. Le choix est habile, mais l'exercice finit par être lassant en raison de l'excès de cabotinage et de narcissisme. Il n'échappe pas aux clichés non plus avec, entre autres, sa succession de psychanalystes caricaturaux.

Il est étonnant que Les garçons... ait obtenu le César du meilleur film et pas du tout que celui de la réalisation lui ait échappé. Par contre, celui du meilleur acteur est parfaitement justifié. Gallienne joue évidemment son propre rôle, mais aussi celui de sa mère. Il s'en donne à coeur joie et son plaisir est palpable.

On comprend que Les garçons... ait connu autant de succès. Le film n'a rien de menaçant avec son aspect bon fils de famille. Il vient surtout rassurer la majorité: Guillaume est hétéro! Ouf! Et il aime (encore et toujours) sa mère castratrice! L'honneur est sauf...

* * *

Les garçons et Guillaume, à table! Genre: comédie. Réalisateur: Guillaume Gallienne. Acteurs: Guillaume Gallienne, André Marcon et Françoise Fabian. Classement: général. Durée: 1h25.

On aime: le double rôle de Gallienne, les différentes formes du récit, le caméo de Diane Kruger.

On n'aime pas: le cabotinage, le traitement superficiel de sujets graves.

publicité

Commentaires ( 6 ) Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaires (6)

Commenter cet article »

  • Pourquoi dire la fin du film dans vos critiques ? Est-ce nécessaire de savoir que sa famille avait décrété qu'il était gay alors qu'il est hétéro ?

  • Belle surprise pour moi puisque depuis quelques années j'évite les films français et leur bavardage. Film enjoué malgré la problématique et la jeunesse difficile à mon point de vue de ce jeune homme par une mère difficile à suivre même si elle voulait une fille elle a un gars et laisse le vivre ! Guillaume Galienne est très réaliste dans son propre rôle et amusant et une découverte pour moi. J'irai le revoir. Belle démonstration d'optimiste pour sortir d'un cadre familial rigide par l'humour et la sensibilité.

  • Mes attentes étaient sans doute élevées après toute la publicité que la visite de ce comédien a suscitée au Québec. Quoi dire d'intéressant à propos de ce film sinon que les scènes les plus drôles font partie des bandes-annonces. Si vous ne les trouvez pas drôles, vous n'en verrez pas beaucoup plus. Je m'attendais à la qualité d'humour qu'on retrouve dans 'Dîner de cons' mais, ce n'est pas le cas. Dommage.

  • J' ai adoré ce film, drôle, léger, parfait pour décrocher d'une dure journée.

  • «Convenu sur le plan cinématographique» écrivez-vous? Pas si sûr. C'est qu'ils sont rares, les films conventionnels qui savent quand s'arrêter (alors qu'il y a fort peu à retrancher dans ce cas ci). D'accord avec votre description sinon, quoi que votre score me paraît un brin trop sévère.

  • Intelligemment drôle
    On a parfois l'impression d'assister à du stand-up, parfois à du théâtre et parfois à du cinéma mais toujours à une bonne performance de Guillaume Galienne dans une comédie intelligente.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires