• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Les Canadiens veulent plus de films... canadiens 

Les Canadiens veulent plus de films... canadiens

Quelques 16% des répondants au sondage ont affirmé... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION)

Agrandir

Quelques 16% des répondants au sondage ont affirmé connaître le film Laurence Anyways de Xavier Dolan.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Même si les statistiques suggèrent que les productions hollywoodiennes dominent largement le box-office, les Canadiens souhaitent que davantage de films d'ici se retrouvent au grand écran et à la télévision partout au pays.

C'est ce que suggère un sondage national réalisé par la firme Quorus pour le compte de Patrimoine canadien, ministère fédéral chargé de la culture. La Presse a obtenu copie du sondage grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Selon l'étude réalisée auprès de 2003 personnes de 18 ans et plus, neuf répondants sur dix sont d'avis qu'il est important que les Canadiens aient accès aux films canadiens et 77% disent s'y intéresser. De plus, 73% des répondants croient que les télédiffuseurs devraient en présenter davantage alors que 65% affirment que les salles de cinéma devraient faire de même.

On a également présenté aux répondants une liste de titres afin de connaître leur niveau de connaissance des films canadiens et québécois. Résultats: environ la moitié disent connaître Goon, près de 40% connaissaient Starbuck et Le monde de Barney, alors qu'un quart disaient avoir entendu parler de Monsieur Lazhar, Incendies et Une méthode dangereuse.

Statistique qui semble avoir étonné les sondeurs, 16% des répondants ont affirmé connaître l'oeuvre Laurence Anyways, de Xavier Dolan, alors que le film était uniquement en salle au Québec au moment du sondage, en juin 2012.

Traditionnelle ou numérique?

Portant autant sur les longs métrages que sur les livres, la musique et les périodiques, le sondage avait aussi pour objet de saisir comment les Canadiens ont accès, achètent ou apprennent à connaître leurs produits culturels. Préfèrent-ils les méthodes traditionnelles ou les plateformes numériques? D'un produit à l'autre, les réponses varient.

En matière de cinéma, près de la moitié des répondants ont affirmé regarder des films avec la vidéo sur demande ou à la carte plusieurs fois par année. Un sur trois télécharge des films ou fait des visionnements sur le web. «L'internet supplante presque toutes les autres plateformes (salles de cinéma, DVD, etc.) pour la fréquence d'utilisation hebdomadaire, sauf les chaînes de télévision traditionnelles», lit-on dans le document.

Ailleurs, le livre et la musique présentent des tendances opposées. Dans le domaine du livre, environ 40% des répondants disent utiliser le web pour découvrir de nouveaux ouvrages alors que 60% continuent à favoriser les librairies et les bibliothèques. Dans le domaine de la musique, c'est le contraire: seulement un quart des Canadiens affirment se rendre chez les commerçants pour découvrir «parfois» ou «souvent» de la nouvelle musique.

C'est dans le domaine des périodiques que le terrain est encore le moins défriché dans le domaine numérique. Si 72% des personnes disent lire des magazines imprimés, la même proportion (72%) prétend ne jamais lire de magazines sur le web, et seulement 5% disent le faire souvent.

L'enquête de Quorus a été réalisée après que Patrimoine canadien lui eut accordé un contrat de 61 618,90$, le 30 mars 2012.

En collaboration avec William Leclerc




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer