À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    Les Chemins de la culpabilité

    The Guilt Trip

    Résumé

    Andy Brewster, chimiste californien ayant inventé un produit nettoyant révolutionnaire, s'apprête à traverser les États-Unis en voiture afin d'aller le présenter à diverses grosses entreprises de commerce au détail. Première étape de son parcours: son New Jersey natal, où Joyce, sa mère surprotectrice, l'accueille avec les effusions et les attentions habituelles. Ayant secrètement retrouvé la trace à San Francisco du grand amour de jeunesse de celle-ci, Andy lui propose de l'accompagner dans son périple de 5000 kilomètres, prétextant une envie de passer du temps avec elle. Mère et fils prennent la route, mais entre les frustrations aiguës du célibataire dans l'impasse professionnelle, et les indiscrétions répétées de la veuve bavarde, le paysage a tôt fait de s'ennuager. Les règlements de comptes s'imposent.

    Cote La Presse

    2/5

    Votre cote 18 votes

    3.4/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Les Chemins de la culpabilité

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2012-12-19

    Classement : Général

    Pays : États-Unis

    Distributeur : Paramount

    Date de sortie en DVD : 2013-04-30

    Genre : Comédie

    Durée : 96 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Anne Fletcher

    Montage : Priscilla Nedd-Friendly

    Scénario : Dan Fogelman

    Photographie : Oliver Stapleton

    ACTEURS

    Adam ScottBarbra StreisandSeth RogenColin HanksYvonne StrahovskiMichael Cassidy

    Critique

    The Guilt Trip : coupable de déplaisir

    Sylvie 
    Sylvie St-Jacques

    Avec la mythique Barbra Streisand et le marrant Seth Rogen, on était en droit d'espérer un savoureux plaisir coupable du film The Guilt Trip. Jamais terne, Barbra Streisand a fait la preuve de son flair pour les rôles de sexagénaire exubérante avec son rôle d'instructrice excentrique de yoga sensuel dans Meet the Fockers. Rogen, pour sa part, est l'acteur fétiche des amateurs de comédies de la génération du millénaire.

    Pourquoi éteindre le feu de ces deux acteurs d'exception en les transformant en un duo mère-fils ordinaire, qui distille sa banalité dans deux heures de road trip où triomphe l'anecdotique? Voilà une question qu'il faudrait poser à Dan Fogelman, qui signe un scénario sans saveur reposant sur une intrigue mince et décousue.

    Certes, il y a quelque chose d'attendrissant dans cette idée d'une traversée des États-Unis par un fiston inventeur et entrepreneur et sa mère, éternelle célibataire, qui est l'incarnation de l'accaparante Jewish mother.

    À défaut d'être désopilante, Barbra Streisand incarne avec réalisme Joyce, une femme pragmatique toujours vêtue de tenues de sport confortables, qui grignote des M&M au lit, se cultive avec des livres audio et achète tout en solde.

    Seth Rogen est le grand perdant de cette longuette affaire, trop à l'étroit dans le complet et la personnalité insipide du fiston célibataire. Il joue sans éclat l'exaspération et le stress d'un représentant investi de la mission de convaincre les acheteurs des magasins Costco d'acheter son produit nettoyant révolutionnaire.

    L'apothéose de cette odyssée, qui va du New Jersey à San Francisco, est un arrêt dans un steak house du Texas, où Joyce engloutit en une heure une immense pièce de viande. Elle gagne ainsi le respect de son fiston et l'admiration d'un attirant cowboy de son âge. Mais pour arriver à cet amusant moment, il faut aussi se taper d'ennuyeuses scènes dans un bar de danseuses, quelques motels beiges, un casino de Vegas, des bureaux déprimants...

    On peut aussi ajouter à la liste des talents sous-exploités celui d'Adam Scott, qui apparaît à la toute fin d'une intrigue prévisible que même les plus grands fans de Babs oublieront très vite.

    * *
    The Guilt Trip (V.F.: Les chemins de la culpabilité). Comédie d'Anne Fletcher. Avec Barbra Streisand et Seth Rogen. 1h35.

    Les chemins de la culpabilité: égarement passager

    Éric 
    Éric Moreault

    L'idée de départ des Chemins de la culpabilité (Guilt Trip) était assez étrange pour que ça puisse rouler: réunir Seth Rogen et Barbra Streisand. Qui jouent un fils et sa mère juive traversant en auto les États-Unis en huit jours. Mais le film ne mène nulle part avec son scénario convenu, bavard et sans intérêt.

    Andrew Brewster (Rogen) est un chimiste coincé et terne, qui a investi son héritage et des années de recherche dans la production d'un nettoyant créé à partir d'ingrédients naturels. Il s'agit d'une bonne invention, qu'il est incapable de vendre. Dans une tournée de la dernière chance, il traverse les États-Unis, de Newark à San Francisco, pour effectuer quelques représentations. Il décide d'embarquer sa veuve de mère du New Jersey (Streisand), pour faire une surprise.

    Disons que pour un road movie, on a déjà vu duo plus décoiffant. Il ne s'agit pas de comparer avec Sur la route (On the Road) ou Et... ta mère aussi (Y tu mamá también). Ni même avec Thelma et Louise. Sauf que dans le scénario de Dan Fogelman, un cliché n'attend pas l'autre.

    S'il n'y avait que ça. Joyce est tellement intarissable qu'elle ferait tourner n'importe qui en bourrique - spectateurs compris. Elle s'avère également une mère castrante, et embarrassante comme une mère surprotectrice peut l'être -, mais pas crédible pour deux sous. Elle ruine d'ailleurs totalement la présentation de son loser de fils chez Costco. La honte...

    N'ayez crainte, tout ça va s'arranger à la fin. Bien sûr. C'est peut-être la plus grande qualité de ce film sans âme. Il s'agit d'un divertissement cute et sympathique, qu'on consomme sans trop y penser. Perso, j'ai trouvé ça looooooong.

    J'ai aussi trouvé que la grande Barbra Streisand ne fait pas ses 70 ans... Ça aide pour jouer une femme ménopausée. Mais ce qu'elle gagne en jeunesse, elle le perd en expressivité faciale. Quinze ans ont passé depuis son dernier premier rôle, mais l'artiste réussit quand même à tirer son épingle du jeu. On n'en dira pas autant de Seth Rogen, pas particulièrement réputé pour ses qualités d'acteur.

    Les chemins de la culpabilité est une comédie qui ne fait pas rire, à peine sourire. À part pour les fans finis de Barbra Streisand, je ne vois pas à qui ce film s'adresse. Et encore. Pour dire, un film de Disney paraît follement déjanté en comparaison. C'est propre, propre, propre et sage comme plein d'images de Passe-Partout. Vous êtes prévenus.

    * *
    Les chemins de la culpabilité. Genre: comédie. Réalisatrice: Anne Fletcher. Classement: général. Durée: 1h36.

    On aime: Barbra Streisand ne chante pas. Seth Rogen non plus.

    On n'aime pas: le scénario convenu, bavard et sans intérêt.

    publicité

    Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaire (0)

    Commenter cet article »

    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires