Exclusif

Une pièce d'Alexis Martin sera créée au Maroc

Alexis Martin collabore avec le grand maître africain... (PHOTO ALAIN ROBERGE, Archives LA PRESSE)

Agrandir

Alexis Martin collabore avec le grand maître africain de l'art de la marionnette, Yaya Coulibaly.

PHOTO ALAIN ROBERGE, Archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Boulanger
La Presse

Alexis Martin écrit une pièce qui sera créée au Maroc, en coproduction avec le Nouveau Théâtre Expérimental, a appris La Presse. L'homme de théâtre collabore avec le grand maître africain de l'art de la marionnette, Yaya Coulibaly, fondateur d'une célèbre compagnie de marionnettes à Bamako, avec laquelle il sillonne le monde entier depuis 30 ans.

Intitulée Soundiata - nom du fondateur de l'empire médiéval du Mali -, la pièce sera présentée en première mondiale au Festival Awaln'art, à Marrakech, au printemps 2016, puis reprise à l'Espace Libre à Montréal en septembre 2016. Le spectacle mettra en vedette des interprètes des deux continents, notamment l'acteur et écrivain malien Habib Dembélé, ainsi que les Québécois Steve Laplante et Karine St-Arnaud.

«Au Québec, on ne connaît rien de l'Afrique noire et de son répertoire dramatique, se désole Alexis Martin. L'Afrique de l'Ouest a aussi son Iliade, son Odyssée, pour raconter les mythes fondateurs de ses empires, retransmis surtout par la tradition orale», explique l'auteur, qui termine actuellement le tournage de prochain film de Louis Bélanger, Les mauvaises herbes.

Au début du mois de février, Martin est allé travailler une semaine à Paris avec Coulibaly et Dembélé. Il habitait dans le quartier populaire de la Goutte-d'Or (18e arrondissement). «J'étais l'unique visage blanc du voisinage!», dit-il.

Martin précise que Yaya Coulibaly est le descendant d'une vieille et prestigieuse famille de poètes et de marionnettistes du royaume bambara de Ségou, dans le Mali précolonial (autour de 1700 à 1861). «Il a commencé son apprentissage du jeu masqué et de la marionnette à 10 ans, avec son père.»

À la fin mars, après son tournage, Alexis retournera à la recherche et à l'écriture de sa pièce. Les répétitions se feront au Maroc, l'hiver prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer