Cyrano de Bergerac au TNM: le rôle d'une vie

Patrice Robitaille (Cyrano) et Magalie Lépine-Blondeau (Roxane), hier,... (Photo: Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Patrice Robitaille (Cyrano) et Magalie Lépine-Blondeau (Roxane), hier, lors d'une répétition de la pièce Cyrano de Bergerac destinée aux médias.

Photo: Olivier Jean, La Presse

Le metteur en scène Serge Denoncourt a présenté hier trois courts extraits de la pièce Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand, qui prendra l'affiche du TNM le 16 juillet dans le cadre du festival Juste pour rire.

Deux ans après le triomphe de la pièce Le prénom, Denoncourt refait équipe avec Patrice Robitaille, qui défendra le rôle-titre. Hier, le metteur en scène a insisté pour dire que la présentation de cette pièce était un «événement».

«Il n'y a aucun théâtre qui a les moyens de faire ça aujourd'hui, a-t-il dit en parlant de cette production qui compte 20 comédiens. Il n'y en aura pas d'autre avant 20 ans... Il faut donc en profiter et en faire profiter les ados, qui n'ont jamais vu cette pièce.»

Les médias ont ainsi pu voir une scène entre Cyrano et sa cousine Roxane, interprétée par Magalie Lépine-Blondeau. Roxane, qui convoque son cousin à un entretien, lui avoue son amour pour le beau Christian (François-Xavier Dufour), jeune cadet de sa compagnie.

Un rôle «énorme»

Patrice Robitaille avoue que ce rôle-là est «énorme». «Je n'ai jamais travaillé autant pour aucun autre rôle dans ma vie, que ce soit au théâtre ou au cinéma, a-t-il confié à La Presse. Ça ne se compare à rien d'autre. C'est l'équivalent de trois ou quatre premiers rôles...»

Cyrano, que plusieurs associent à Gérard Depardieu, magistral dans le film de Jean-Paul Rappeneau (sorti en 1990), est amoureux de Roxane, mais il a un nez qui le défigure. Comme il est éloquent et que Christian, lui, est maladroit, c'est lui qui écrira les lettres destinées à Roxane.

Serge Denoncourt a également présenté une scène de duel à l'épée ainsi qu'un extrait de la chanson des cadets de Gascogne. «Le casting de Cyrano, de Patrice jusqu'aux cadets, est un casting A/A+, a dit le metteur en scène. De grands acteurs qui font de petits rôles, ça donne de bons shows en général.»

«Le défi est dans le souffle, pas dans la mémorisation du texte, a indiqué Patrice Robitaille, qui a évoqué les interprétations d'Albert Millaire et de Guy Nadon. Pour trouver les subtilités, il faut connaître le texte par coeur», ce qui était son cas quand il a commencé les répétitions il y a un mois.

Serge Denoncourt a offert le rôle à Patrice Robitaille le soir de la première du Prénom il y a deux ans. Le comédien a tout de suite accepté. «Il y a une confiance mutuelle entre nous. Au début, je trouvais que j'étais un peu jeune pour le rôle, mais j'ai appris que Guy Nadon avait exactement mon âge quand il l'a joué [40 ans].»

Parmi les autres acteurs de cette distribution, on verra Luc Bourgeois, Gabriel Sabourin, Éric Robidoux et Frédérick Bouffard. Philip Pinsky a composé la musique, tandis que François Barbeau a conçu les costumes.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer