Julien Lacroix, humoriste bien en «vues»

La Presse a assisté à une représentation du... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

La Presse a assisté à une représentation du spectacle de Mehdi Bousaidan et Julien Lacroix mardi dernier au National. Le tandem remontera sur la même scène fin décembre.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Julien Lacroix est un phénomène sur l'internet et plusieurs de ses vidéos ont été vues près de 500 000 fois. D'après l'humoriste, c'est grâce à la popularité de celles-ci qu'il arrive à remplir ses salles de spectacle et à décrocher des contrats à la télévision. Rencontre avec un jeune homme à l'humour cru.

À leurs débuts, François Bellefeuille et Simon Leblanc ont fait une tournée conjointe où chacun présentait environ 45 minutes de matériel. Plus récemment, Mariana Mazza et Virginie Fortin ont fait de même. Et voilà que depuis une quarantaine de représentations, c'est au tour de Julien Lacroix et de Mehdi Bousaidan de visiter le Québec. 

Les deux amis adorent ce concept de spectacle en duo. «Si c'était juste de moi, je ferais ça toute ma carrière! C'est ben plus l'fun de faire de la tournée à deux», dit Julien Lacroix.

Au National, mardi dernier, la plus jeune spectatrice avait 11 ans et était possiblement une téléspectatrice de VRAK où les deux humoristes sont souvent invités. Julien Lacroix affirme d'ailleurs que la majeure partie de leur public est âgée de 13 à 35 ans.

«Il y a quelque temps, ce qui était proposé aux jeunes en humour était mince. Mais en ce moment, avec des Mehdi Bousaidan, Jay Du Temple, Yannick de Martino, Virginie Fortin, Mariana Mazza ou Katherine Levac, nous remplissons nos salles avec ce public qui n'allait pas voir de spectacles d'humour.»

Dans le premier numéro de la soirée, Bousaidan et Lacroix partagent la scène. Leur humour est grinçant, au grand plaisir de leurs fans - on a pu y entendre des blagues de nature sexuelle sur Gilbert Rozon, notamment.

«Je décris mon humour comme étant rose et noir. J'ai un look de jeune premier, mais des propos salaces et crus. Je ne dirais pas que je suis vulgaire, mais je suis cru. Et je suis un gros fan des malaises», explique Julien Lacroix en entrevue.

Sauf une fois, à Québec

Depuis deux ans, le jeune Montréalais travaille fort pour se tailler une place dans le milieu. Comme bien des humoristes de sa génération, il monte sur scène pratiquement tous les soirs.

«Nous sommes des humoristes de terrain. Nous passons nos soirées sur scène à essayer du matériel. Et on ne se fait pas écrire nos textes. On peut avoir des collaborateurs, mais nous écrivons nos numéros.»

Excellent improvisateur, Julien Lacroix se moque constamment des gens dans la salle. Mardi dernier, il a tourné en ridicule un directeur d'école primaire qui a mentionné qu'il travaillait dans la ville de Rosemont: «L'autre qui pense que Rosemont est une ville! Camion que ce n'est pas fort! D'un directeur, en plus!»

Même s'il n'y va pas mollement en écorchant son public, l'humoriste affirme qu'il n'a jamais vexé quelqu'un: «Sauf une madame aux cheveux mauves et courts. Nous étions à Québec et j'ai dit que c'était affreux, les cheveux mauves et courts. Elle a quitté la salle...», dit-il, un sourire dans la voix.

Il commencera à roder son premier spectacle solo en avril prochain.

Des vidéos populaires

Depuis 2015, Julien Lacroix réalise des vidéos où son humour cru fait sensation. Un nombre grandissant d'internautes les regardent et les partagent.

«C'est ça qui m'a donné une petite notoriété et qui remplit mes salles. La première année, avec mon spectacle Voisiquement-moi, une vidéo me permettait de remplir un Petit Champlain à Québec et un Lion d'or à Montréal. Je n'en revenais pas!», explique-t-il.

Depuis un an, la majeure partie de ses vidéos sont vues de 300 000 à 500 000 fois. Un exploit pour un humoriste québécois.

«Comme ce modèle n'existe pas encore, tout le monde me pose des questions. J'ai compris qu'une vidéo me permettait de remplir une salle et, petit à petit, de décrocher des contrats. J'ai même jasé avec de gros noms qui voulaient comprendre ma stratégie», dit-il.

Parmi ses nouveaux projets vidéo, il y a la websérie Les prodiges avec son meilleur ami Yannick de Martino, où les deux décident de laisser tomber l'humour pour «se consacrer à l'art». L'équipe espère que le projet, produit par Koze.tv, sera acheté par un télédiffuseur.

Ses projets télévisuels

Grâce à sa popularité et à son bassin de fans, Julien Lacroix reçoit plusieurs propositions de projets. Il tourne entre autres une série de vidéos avec Rosalie Vaillancourt pour le site de Télé-Québec, où ils expliqueront avec humour la sexualité aux jeunes.

En outre, les abonnés de Tout.tv pourront le voir dès janvier dans la websérie Le band et Sébastien, où il incarnera le personnage principal. C'est le premier gros contrat qu'il décroche à titre de comédien.

«Je pense que lorsque le projet a été pitché, mon nom était déjà attaché au projet... et il pesait dans la balance, parce que je venais avec des views

Il n'a même pas passé d'audition pour obtenir le rôle de Sébastien dans la série écrite par Coralie LaPerrière, Isabelle LaPerrière et Alex Veilleux.

«C'est vrai que j'ai de la chance que ça fonctionne pour moi. J'ai travaillé très fort pour me faire découvrir et je suis content de voir que ça paie. Mes vidéos m'ont ouvert les portes... Disons que ça a bien tombé, parce que c'est ben à la mode, les réseaux sociaux, en ce moment. Mais s'il te plaît, n'en parle pas, ça pourrait me mettre dans l'embarras», dit-il en riant.

Il développe trois autres projets télévisuels, aussi en fiction. 

___________________________________________________________________________

La tournée de Julien Lacroix et Mehdi Bousaidan se poursuit jusqu'en juin 2018. Ils sont au Théâtre Petit Champlain, à Québec, du 29 novembre au 2 décembre, et ils reviennent au National, à Montréal, les 29 et 30 décembre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer