Gala Juste féminin: «Faites confiance aux femmes»

«Pendant des années, quand j'ai joué à Juste... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

«Pendant des années, quand j'ai joué à Juste pour rire, on me mettait au début du show parce qu'on se débarrassait de la fille en premier», affirme Marie-Lise Pilote, qui évolue dans le milieu de l'humour depuis plus de 30 ans.

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marie-Lise Pilote a été l'une des premières humoristes à fracasser le plafond de verre qui séparait les femmes des grands galas d'humour au Québec. À celles qui critiquent Juste pour rire parce qu'il a programmé un spectacle Juste féminin, prévu l'été prochain, elle leur répond d'accepter l'invitation, de montrer leur différence et d'exiger à l'avenir que la parité sur scène soit la norme pour tous les galas. Entrevue.

Mercredi, La Presse a publié un reportage dans lequel des humoristes comme Cathy Gauthier et Virginie Fortin ont critiqué Juste pour rire pour avoir programmé un gala Juste féminin, alors qu'elles sont toujours peu nombreuses à animer des galas aux thématiques non genrées. Comment avez-vous réagi à la lecture de leurs témoignages?

Les filles humoristes vivent la même chose que toutes les femmes qui pratiquent des métiers non traditionnels. Nous sommes en minorité. Ce n'est pas parce que sept femmes cassent la baraque en humour qu'elles sont les égales des hommes. C'est la même chose sur les chantiers de construction ou dans le monde des affaires. Quand tu es en minorité, tu es ostracisée et tu n'es pas sur un pied d'égalité avec les hommes. [...] Juste pour rire veut faire un gala Juste féminin. Répondons-leur: «D'accord, mais si vous voulez faire ça, on veut une fille qui anime, on veut que la metteure en scène soit une femme et, si c'est féminin, c'est nous, les femmes, qui choisiront la direction du show

Juste pour rire explique que le gala Juste féminin a été programmé pour souligner la présence accrue des femmes en humour. Vous qui êtes dans le métier depuis plus de 30 ans, que pensez-vous de cette initiative?

Il n'y a pas d'hommage à faire. Que les gens de Juste pour rire disent qu'ils [soulignent la place des femmes], c'est ridicule. Y en a pas de place pour les femmes en humour à Juste pour rire.

Le directeur de la programmation des galas, Christian Viau, a expliqué qu'il avait parfois de la difficulté à trouver des femmes humoristes pour animer des galas puisqu'elles sont talentueuses et travaillent sur plusieurs projets, ce qui a créé par le passé des conflits d'horaire.

Ça, c'est ridicule. C'est ridicule! [...] Que Juste pour rire disent qu'ils font une place aux femmes, je ne le crois pas. Moi, [ça n'a pas été difficile d'avoir une place sur des galas] parce que j'ai longtemps été seule. Ils m'invitaient, ils n'avaient pas le choix, j'étais seule!

Pourquoi est-ce plus difficile pour une femme de percer en humour?

Parce que c'est une majorité de gars qui décident. Parmi les jeunes filles humoristes qui sont bonnes, combien font des spectacles? Il y a certes Mariana Mazza, Katherine Levac est en train de monter un show, mais ce n'est jamais aussi fulgurant [chez les femmes de la relève] que chez les gars qui sortent de l'École. Les filles cherchent des producteurs, mais ce n'est vraiment pas tous les producteurs qui prennent des filles. Je n'ai jamais compris pourquoi on ne nous faisait pas autant confiance. [...] Je sais qu'il y a plein de filles qui aimeraient jouer à des galas, mais elles ne passent pas les auditions, et lorsqu'elles en passent, on ne les prend pas. [...] Pendant des années, quand j'ai joué à Juste pour rire, on me mettait au début du show parce qu'on se débarrassait de la fille en premier. Ça a toujours été un réflexe chez ceux qui faisaient le «line-up».

Quel message voulez-vous transmettre à ceux qui préparent la programmation des galas?

Faites confiance aux femmes! Demandez à des femmes d'animer. Ce n'est pas vrai qu'il y a seulement sept femmes en humour au Québec. Y en a une méchante trâlée! [...] Juste pour rire prend des hommes humoristes plus jeunes que moi pour faire des mises en scène. Comment ça se fait que personne ne m'a jamais sollicitée pour faire des mises en scène? J'en fais ailleurs. Est-ce que c'est parce que les gars ont peur de se faire voler leur place?

Et quel message voulez-vous transmettre aux femmes humoristes de la relève?

Tenez-vous! Soyez solidaires entre vous! Mon plus grand souhait pour les années à venir, c'est qu'il y ait autant de femmes que d'hommes dans tous les galas. Mesdames, si vous animez un gala, exigez la parité. [...] Dans les galas avec des gars, on invite plein de jeunes qui commencent. Les filles, on ne leur laisse pas cette chance, alors comment veux-tu qu'elles montrent ce qu'elles sont capables de faire?




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer