Mariana Mazza: une humoriste qui a de la gueule

Mariana Mazza poursuit la tournée de son one... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Mariana Mazza poursuit la tournée de son one woman show Femme ta gueule jusqu'au printemps prochain.

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mariana Mazza lance à l'automne son premier one woman show, Femme ta gueule. À 26 ans, l'humoriste nous fait part de ses réflexions avec authenticité et franchise. Retour en cinq points sur une rencontre «coup de poing».

Féminisme

«Si le terme "féministe" est une façon de dire que j'ai le droit de faire la même chose que les gars, oui, je suis féministe. [...] Pour moi, être féministe, c'est aussi pouvoir comprendre l'autre sans imposer à toutes les femmes d'être comme nous. Si on fait référence au débat sur le burkini, ces femmes-là sont heureuses de se baigner avec leur linge. Laissez-les tranquilles! [...] Ce qui est dégradant pour les femmes, c'est de vouloir les forcer à se conformer à notre conception de ce qui est bien.»

Expression

«Femme ta gueule, c'est un jeu de mots que je trouvais drôle. Ça veut d'abord dire "ferme ta gueule" - un clin d'oeil au fait que je parle beaucoup -, puis je dis "femme ta gueule" parce qu'à une autre époque, je n'aurais pas pu dire tout ce que j'affirme dans le spectacle sans que ce soit considéré comme vulgaire ou sale. Ce que je fais, à la base, c'est de dire des choses qui sont très gênantes à entendre pour une fille ou pour un gars, mais j'essaie de trouver une façon de le dire afin que ce soit drôle, sans rester dans la simple provocation.»

Introspection

«Tout mon spectacle part de moi parce que je me connais le moindrement et que je ne parle pas de personnes sans les connaître. J'aborde l'évolution d'une jeune femme pour devenir une femme, de la vie de couple à la vie amoureuse en passant par la vie sexuelle, les menstruations, la relation mère/fille, mes gênes, mes angoisses, puis l'influence de mon personnage sur la réaction des gars sur l'internet.»

Authenticité

«Je mets en scène une amplification de ma personnalité. Quand je vais bien, je vais bien et, si ça ne va pas, tu vas le savoir. Donc mon "personnage" ne commence pas ou ne se termine pas quelque part; il adapte plutôt son énergie à l'endroit et au contexte où il est.»

Bâillon

«Je dirais "ferme ta gueule" aux gens qui veulent juste dire quelque chose pour dire quelque chose. Il y en a énormément. Je dirais "ferme ta gueule" à tous ceux qui pensent que l'humour, c'est juste des clowns qui veulent faire du cash. Je dirais "ferme ta gueule" aux journalistes qui résument l'humour à une simple forme de divertissement. [...] Je dirais "ferme ta gueule" aux gens qui veulent résumer une personne à une étiquette pour passer au prochain appel. Je dirais "ferme ta gueule" aux gens qui n'ont pas le souci du détail et qui voient seulement la carapace. Et je dirais "ferme ta gueule" à tous ceux qui me disent "ferme ta gueule".»

Sa rentrée

Mariana Mazza est en tournée avec son one woman show Femme ta gueule. Elle fait sa rentrée montréalaise au Théâtre St-Denis, du 9 au 12 novembre.

On pourra aussi la voir sur les ondes VRAK.TV dans les émissions Code F et MED, ainsi que sur ARTV dans l'émission PaparaGilles.

Ces jours-ci, elle participe au tournage du film De père en flic 2.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer