Bryan Perro pilote Les FantastiX

Ari l'envoûteur, Red l'éveilleuse, Max l'enchanteur et Val... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION)

Agrandir

Ari l'envoûteur, Red l'éveilleuse, Max l'enchanteur et Val le magnétiseur auront tour à tour l'occasion de faire la preuve de leurs talents de prestidigitateurs grâce à l'intervention d'un passeur nommé Gao.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme s'il avait du temps libre, l'auteur, éditeur, libraire, acteur, scénariste et metteur en scène québécois Bryan Perro travaille depuis plus de six mois sur un projet de spectacle qui mêle les arts du cirque, la magie et l'hypnose, a appris La Presse. Les FantastiX prendra l'affiche à Montréal dès le 1er octobre avant d'être présenté trois mois au théâtre Bobino de Paris.

L'idée vient d'Éric Young, du groupe Entourage, qui a entre autres produit le spectacle Intemporel de Messmer, actuellement en France, où il anime l'émission Stars sous hypnose. Les FantastiX sera un croisement entre les célèbres personnages de bande dessinée les Fantastic Four et les performances hypnotiques du fascinateur québécois, selon l'auteur de la série à succès Amos Daragon.

Bryan Perro a été contacté par Éric Young au mois de novembre dernier. Il n'a pas hésité longtemps avant de mettre le pied à l'étrier.

«J'ai quand même 14 ans dans ma tête et l'idée de travailler sur des superhéros avec des forces mentales et des pouvoirs d'hypnose m'a emballé. Je me suis dit: «Wow! Ça va être le fun!»», a lancé l'auteur de séries fantastiques, qui a écrit le scénario des FantastiX et qui cosigne la mise en scène avec le réalisateur français Gérard Pullicino, qui a entre autres créé l'émission-culte Taratata dans les années 90.

Les quatre FantastiX sont les nouvelles recrues de la société secrète Mentix Mantra. Nous sommes en 2082 et ces superhéros du futur auront pour mission «d'exploiter les ressources cérébrales humaines par le truchement de nouvelles applications métaphysiques». Au fond, leur objectif est de démontrer leur supériorité sur l'intelligence artificielle, résume son auteur.

Les quatre personnages

Red l'éveilleuse, Max l'enchanteur, Ari l'envoûteur et Val le magnétiseur auront tour à tour l'occasion de faire la preuve de leurs talents de prestidigitateurs grâce à l'intervention d'un passeur nommé Gao. Ils seront incarnés par des acteurs-acrobates, dont certains maîtrisent également les techniques de l'hypnose, de l'illusion et du mentalisme, d'où le sous-titre du spectacle: La fusion des forces magiques.

«C'est le plaisir de se faire des "accroirs", croit Bryan Perro. L'hypnotiseur est vraiment capable d'hypnotiser, mais tout ce qui est magie, télépathie et illusion, c'est un peu comme la lutte, il y a des petits trucs qui font que ça marche. On joue sur les forces surnaturelles, mais sans se prendre au sérieux. On est vraiment dans le plaisir du spectacle. Il n'y a pas de message.»

Comme dans toute série fantastique qui se respecte, il y a bien des méchants. Qui sont-ils dans Les FantastiX?

«Il y a un des FantastiX qui est un peu plus sombre que les autres, qui comprend mal sa mission, révèle Bryan Perro. Il est orgueilleux et il sera puni à la fin du spectacle... Au fond, c'est plus un individualiste qui ne comprend pas la pensée collective et qui ne se soucie pas du sort de l'humanité qu'un véritable méchant. Le méchant est en nous, comme dans la vraie vie.»

Saisir la mécanique

Le scénariste des FantastiX, qui vient de présenter un deuxième spectacle dérivé de sa série Amos Daragon à la Cité de l'Énergie cet été (Dragao), avoue que le travail de mise en place de spectacle n'a pas toujours été facile.

«Il y a eu beaucoup d'aménagements à faire, a-t-il admis. Les techniques qui régissent la magie et l'illusion sont quand même compliquées. Tu ne peux pas faire ce que tu veux. Donc on était un peu à la remorque de ces techniques-là. Mais une fois que j'ai compris la mécanique, et il a fallu qu'on me l'explique à plusieurs reprises, on a pu déployer l'action sur scène.»

Selon Bryan Perro, la création du spectacle est assez avancée. Le scénariste signe la mise en scène avec Gérard Pullicino. «On s'entend magnifiquement bien et on est sur la même longueur d'onde», se réjouit Perro, qui ne voulait pas porter seul le poids de la mise en scène.

Après une série de représentations à Montréal et à Québec, Les FantastiX s'en iront à la conquête de la France, où le spectacle sera présenté au théâtre Bobino de Paris pendant près de trois mois (suivant les traces de Messmer). «J'ai un bon «fan base» en France», c'est sûr, reconnaît l'auteur, qui a vendu là-bas «plusieurs milliers d'exemplaires» de sa série d'aventure.

D'ici là, Bryan Perro, continuera de mener de front tous ses projets: Moby Dick, qui sera présenté au TNM à l'automne, la sortie du livre Touchdown d'Étienne Boulay, un dessin animé adapté d'Amos Daragon qui sera diffusé à Radio-Canada en 2016 et les représentations de Dragao qui se poursuivent à Shawinigan pour «au moins trois ans» encore...

«Quand un projet m'emballe, j'essaie de le faire, dit celui qui aime la diversité de tout ce qu'il fait. Sortir de sa tanière d'écrivain pour travailler en collégialité sur des spectacles, c'est quand même le fun

____________________________________________________________________________

Du 1er au 4 octobre à la salle Pierre-Mercure. Du 22 au 31 octobre au Théâtre St-Denis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer