Revue et corrigée: vaut mieux en rire

Les six comédiens de Revue et corrigée interprètent... (Photo fournie par le Rideau vert)

Agrandir

Les six comédiens de Revue et corrigée interprètent en moyenne plus de 75 personnages sur scène. Dont l'ex-première ministre, Pauline Marois, un « classique » de Suzanne Champagne.

Photo fournie par le Rideau vert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Boulanger
La Presse

Bon an, mal an, Revue et corrigée est un antidote au ras-le-bol de décembre. Cette parodie des personnalités et des événements qui ont fait l'actualité au cours de l'année fête ses 10 ans. Entretien avec le metteur en scène Alain Zouvi, qui dirige la rétrospective du Rideau Vert sous le regard avisé de Denise Filiatrault.

Qui seront les victimes de l'humour corrosif de Revue et corrigée 2014? Alain Zouvi, qui signe la mise en scène de la 10e édition de la revue, à l'affiche du Rideau Vert dès mardi soir, a accepté de dévoiler quelques noms à La Presse. Même si, à une semaine de la première médiatique, tous les sketches ne sont pas coulés dans le béton, et que son équipe et lui nous réservent des surprises.

On verra donc trois médecins politiciens à Québec (Philippe Couillard, Yves Bolduc et Gaétan Barrette) passer sous le rayon X de la parodie. Une famille de grands voyageurs - les Pineault-Caron - dont le regard exotique sur les moeurs et coutumes étrangères était comique malgré eux. Pauline Marois, demeurée dans l'ombre depuis sa cuisante défaite électorale, réapparaîtra sous les mimiques de l'inénarrable Suzanne Champagne. Et le power couple du Québec (Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau) risque de célébrer ses noces d'art dans Revue et corrigée.

Toutefois, les créateurs ont passé par-dessus la commission Charbonneau - « ce n'est plus drôle », tranche Zouvi. Ce dernier estime que la corruption, comme la maladie, fait partie des travers de notre élite qui ne font pas nécessairement de bonnes blagues.

Cette année, promet Zouvi, l'humour sera engagé ou ne sera pas. « Toute l'année, on [les Québécois] s'est fait prendre pour des valises, dit le metteur en scène. On a le goût de monter sur scène pour faire rire, mais aussi pour brasser la cage et faire réagir. » Les coupes à Radio-Canada et l'austérité des puissants seront assurément au programme de la soirée.

Un long processus

Revue et corrigée n'est pas une production théâtrale comme une autre. Il s'agit d'un work in progess qui demande environ huit mois de travail. « Le spectacle a la forme d'un entonnoir », explique Zouvi.

Chaque année, les préparatifs commencent dès février (au moment où la revue précédente se termine). En mars, les auteurs commencent les rencontres mensuelles pour la rédaction des textes.

En septembre, toute l'équipe entame les répétitions. Sur près de 150 sketches, la production va en retenir moins de 40 pour le spectacle.

Jusqu'à la fin, les auteurs et les concepteurs sont présents aux répétitions pour ajouter ou changer des numéros au gré des aléas de l'actualité récente. Si, en politique, six mois, c'est une éternité, pour une revue de l'année, quelques semaines suffisent pour couper un numéro sur un politicien.

Sang neuf

Cette année, le Rideau Vert a fait appel à une équipe de six nouveaux auteurs (Jean-Philippe Durand, Isabelle Laperrière, Simon Leblond, Nadine Massie, Pascal Roberge, Guillaume St-Onge) sous la supervision du vétéran script-éditeur René Brisebois (Brassard en direct, Caméra café, Histoires de filles, 3600 secondes d'extase). 

La direction musicale de la rétrospective est à nouveau assurée par l'homme-orchestre Christian Thomas. Les chorégraphies sont signées par l'ex-star académicienne Émily Bégin.

Côté distribution, Alain Zouvi peut compter sur des comédiens d'expérience tels Suzanne Champagne, Martin Héroux, Benoit Paquette, France Parent et Marc St-Martin, et sur une jeune recrue, Julie Ringuette. En tout, les six comédiens interprètent en moyenne plus de 75 personnages sur scène. Ils enfilent environ 100 costumes et 60 perruques. Chaque comédien doit faire une vingtaine de changements de costumes par représentation.

Tout, en somme, pour finir l'année en beauté!

Au Théâtre du Rideau Vert du 25 novembre au 4 janvier 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer